• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Parti socialiste : le retour de la Fête de la Rose (et de Christiane Taubira) en Haute-Garonne

Christiane Taubira / © AFP
Christiane Taubira / © AFP

La Fédération du PS de Haute-Garonne renoue ce week-end avec la Fête de la Rose après 18 ans d'absence, avec en invitée d'honneur la Garde des Sceaux. 

Par Fabrice Valery

La dernière avait été organisée en 1997 par un certain Lionel Jospin. La "Fête de la Rose" de la Fédération du Parti Socialiste de Haute-Garonne est de retour samedi 26 septembre après donc 18 ans d'absence. Et c'est la ministre de la Justice Christiane Taubira, qui en sera la "guest-star". Alors que d'autres fédérations PS de la région (le Lot, l'Aveyron, l'Ariège...) ont chaque année leur fête de la rose, les militants la Haute-Garonne en étaient jusqu'alors privés. 

"Quand j'ai été élu à la tête de la fédération en 2014, raconte le premier secrétaire fédéral Sébastien Vincini, j'ai voulu renouer avec ce moment de convivialité et d'échanges d'idées politiques sur nos valeurs de gauche. J'avais demandé à Nicolas Tissot d'organiser l'événement. Il a fallu laisser passer le congrès du PS et travailler dur à l'organisation mais ça y est, on a réussi à remettre sur les rails cet événement".

De 13 heures à 23 heures ce samedi, à Fontenilles près de Toulouse, socialistes et non-socialistes vont donc se retrouver pour débattre sur des sujets de société : le dossier des réfugiés, la montée du radicalisme, le repli identitaire. Autour de la table, des socialistes donc mais aussi des représentants d'autres forces politiques de gauche : Antoine Maurice pour EELV, Pierre Lacaze et Christian Piquet pour le Front de Gauche... "Je voulais envoyer un signal pour dire que nous ne sommes pas enfermés entre nous et que même s'il y a actuellement un temps électoral, ce qui prime c'est la discussion et la réflexion sur les valeurs communes de la gauche", explique Sébastien Vincini.

Ce n'est pas un meeting des Régionales"


Ecologistes et Front de gauche à la même table que le PS, alors qu'ils font liste à part pour les élections régionales cela a de quoi surprendre. "C'est normal, répond Sébastien Vincini. La fête de la Rose ce n'est pas un meeting des régionales. Même si notre tête de liste Carole Delga sera samedi à mes côtés et peut compter sur le soutien de la fédération de la Haute-Garonne, sans ambiguïté. Mais nous sommes dans un temps plus long, sur la nécessité de se parler et de débattre sur les grands sujets sans l'enjeu de l'immédiateté et des échéances électorales. De toute façon, je pense qu'il faudra dépasser les appareils des partis et notre environnement immédiat, y compris au PS, pour régénérer la gauche".

Samedi à Fontenilles, la Fête de la Rose est donc ouverte à tous, y compris aux non-adhérents du Parti Socialiste.
Quant à Sébastien Vincini, il espère que cette première sera une réussite et que pour la seconde édition il ne faudra pas attendre 18 ans de plus !

Sur le même sujet

"Essai clinique sauvage" : plutôt une "étude scientifique" pour Henri Joyeux

Les + Lus