Cet article date de plus de 4 ans

Suite à des problèmes informatiques incessants, le lycée Pierre Bourdieu de Fronton (31) se met en grève

En raison d'un système informatique tout neuf, mais défaillant, les personnels éxcédés du lycée général Pierre Bourdieu de Fronton, font grève ce mardi 6 septembre. Quelques jours après la rentrée et le jour de la venue de Najat Vallaud Belkacem, les élèves n'ont pas tous leurs cours assurés. 

© Mairie de Fronton
Les cours ont à peine commencé que le lycée général Pierre Bourdieu de Fronton se met déjà en grève. Et pour cause, le système informatique dans lequel l'établissement a investi depuis peu est une vraie calamité : impossibilité de se connecter au réseau, de projeter des documents, de faire travailler les élèves sur les ordinateurs, de faire l'appel...

Cette grève intervient le jour de la visite de Najat Vallaud Belkacem dans deux lycées (Pierre de Fermat et le lycée polyvalent de Pins Justaret) et alors que le numérique est pourtant une des priorités de l'Education Nationale. 

Pour protester, un préavis de grève a été déposé lundi 5 septembre pour réclamer la réparation du réseau informatique qui dysfonctionne depuis plus d'un an. De plus, les 70 nouveaux ordinateurs commandés en avril dernier ne sont toujours pas arrivés. A la rentrée, jeudi dernier, le problème sur les 200 ordinateurs de l’établissement a été la goutte d'eau qui a fait déborder le vase. 

Moins d'une semaine après la rentrée, les 1 150 élèves n'ont pas tous leurs cours assurés. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société mouvement social économie social