5 ans de prison requis contre le buraliste de Lavaur, jugé en appel à Toulouse

Luc Fournié au dernier jour de son procès à Toulouse / © S. Duchampt / France 3
Luc Fournié au dernier jour de son procès à Toulouse / © S. Duchampt / France 3

A la différence du premier procès à Albi, l'avocat général n'a pas demandé au jury de reconnaître l'état de légitime défense à Luc Fournié, décrivant au contraire un guet-apens tendu par le buraliste à sa victime, et a réclamé une peine de 5 ans de prison. Verdict dans la soirée. 

Par Fabrice Valery

L'avocat général a requis vendredi après-midi 5 années de prison à l'encontre de Luc Fournié, le buraliste de Lavaur (Tarn) jugé en appel devant les assises de la Haute-Garonne à Toulouse pour la mort d'un jeune cambrioleur mineur, tué d'un coup de fusil en 2009 n'excluant pas l'octroi du sursis.

Le parquet ne reconnaît donc pas la légitime défense au buraliste qui attendait ses voleurs cette nuit-là, un fusil chargé à ses côtés, après avoir découvert quelques jours plus tôt que des barreaux d'une fenêtre de son magasin avaient été sciés. Le jeune Jonathan, 17 ans, avait été tué sur le coup. Son complice, Ugo, lui aussi mineur au moment des faits avait pris la fuite. Il est actuellement en Nouvelle-Zélande et n'est pas venu témoigner à Toulouse, donnant l'occasion à la défense de demander le renvoi du procès, ce que la Cour a refusé

Lors de son premier procès en 2015 devant la Cour d'assises du Tarn, Luc Fournié avait écopé de 7 ans de prison. Il avait donc fait appel de la sanction. Mais l'avocat général n'a alors pas requis de peine, laissant aux jurés la liberté de juger s'il s'agissait d'un meurtre ou de légitime défense.

A Toulouse, les débats ont aussi tourné autour de l'autodéfense, les avocats des parties civiles réfutant la légitime défense. Mais à la différence du premier procès, le parquet a retenu le guet-apens tendu par Luc Fournié à ses cambrioleurs et donc requis une peine.

Après les plaidoiries de la défense, les jurés se retireront pour délibérer. Le verdict pourrait tomber tard dans la soirée de ce vendredi. 

Sur le même sujet

Agression d'une enseignante à Agde : une parent d'élève gifle l'enseignante

Les + Lus