7 millions d'euros de dégâts pour Vinci Autoroutes après les manifestations d'agriculteurs

Le groupe français de BTP et de concessions Vinci a estimé à 7 millions d'euros le montant des dégâts occasionnés sur l'ensemble de ses réseaux par les dernières manifestations des agriculteurs, en région Occitanie notamment.

Vinci Autoroute a fait ses comptes. Et la facture est salée...

Après les manifestations des agriculteurs, notamment dans la région Occitanie, le groupe français de BTP et de concessions a fait l'état des lieux de ses réseaux et estime à 7 millions d'euros le montant des dégâts. Ceux-ci concernent les autoroutes A10, A20, A61, A62 et A68, les quatre dernières concernant notre région. 
Au total, 14 départements ont été concernés.

Les infrastructures ont subi des dégradations, du fait notamment d'incendies.
"Sur l'A61 qui relie Toulouse à Narbonne, on a été obligé de refaire l'autoroute sur 1 400 mètres carrés", a précisé le porte-parole de Vinci.

Vinci Autoroutes a également dû gérer "plusieurs centaines de tonnes" de déchets.
Déposés sur les voiries du réseau, ces déchets doivent partir dans des filières spécialisées.

A la mi-février, les agriculteurs ont manifesté pendant plusieurs jours pour exprimer leur inquiétude vis-à-vis des négociations commerciales menées avec les quatre pays du Mercosur (Brésil, Argentine, Uruguay, Paraguay) et à la refonte de la carte des zones défavorisées qui risque de priver certains d'entre eux d'indemnités.
Des manifestations ont eu lieu dans toute la France. Particulièrement suivies dans l'Ouest et le Sud-Ouest du pays, elles se sont traduites par de nombreux blocages routiers.

Vinci Autoroutes a également annoncé qu'il ne porterait pas plainte au pénal. 


L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité