A Villefranche-de-Lauragais, près de Toulouse, le printemps ranime l'esprit de luttes

Une centaine de personnes a manifesté, samedi 20 mars 2021, à Villefranche-de-Lauragais, à l'appel de plusieurs organisations pour porter de nombreuses revendications, comme le retrait de la loi de sécurité globale, l'arrêt de l'état d'urgence, la réouverture des lieux culturels.

Une centaine de personnes a manifesté dans les rues de Villefranche-de-Lauragais
Une centaine de personnes a manifesté dans les rues de Villefranche-de-Lauragais © Gwenaël Le Goff

La crise sanitaire liée à l'épidémie de coronavirus n'a pas étouffé l'esprit de luttes.

A l'appel de deux organisations, le comité de résistance et de reconquête du Lauragais et les Gilets Jaunes du Lauragais, une centaine de personnes a participé à une marche de plusieurs kilomètres, ce samedi 20 mars, à Villefranche-de-Lauragais, au sud-est de Toulouse.

Au coeur des préoccupations de ces manifestants, la revendication "historique" des Gilets Jaunes, à savoir plus de justice sociale. Mais à cela s'ajoutent désormais le retrait de la loi de sécurité globale, la levée immédiate de l'état d'urgence et de "toutes les mesures liberticides". Parmi celles-ci, l'interdiction des réunions de plus de six personnes, le couvre-feu et le passeport vaccinal qui suscite rejet et inquiétude.

Les détracteurs du masque imposé aux enfants étaient eux aussi de la manifestation. Ainsi que les défenseurs de la culture qui demandent la réouverture immédiate de "tous les lieux d'échanges, de spectacles et de culture". 

La manifestation s'est déroulée sans heurts. Dans ce secteur du Lauragais, la mobilisation des Gilets Jaunes n'a jamais cessé, malgré l'impossibilité de se rassembler ou de manifester pendant de nombreux mois. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
gilets jaunes société covid-19 santé sécurité