A380 propulsé à l'hydrogène : Airbus dévoile son plan de vol pour un transport aérien zéro émission

L’avionneur Airbus et le motoriste franco-américain CFM International s’associent pour tester un système de propulsion à hydrogène sur un A380. Objectif : un transport aérien du futur moins polluant.

L’avion à hydrogène : c’est le grand chantier pour parvenir à une aviation zéro émission. Ce système de propulsion fait partie des grands projets pour la décennie à venir. Ce 22 février 2022, Airbus a dévoilé son plan de vol du futur et le calendrier des tests envisagés sur A380.

L’avionneur a signé un partenariat avec CFM International (société commune à 50/50 entre Safran Aircraft Engines et GE) afin de créer un système de propulsion à hydrogène utilisable en vol.

La démonstration sera effectuée sur un avion d’essais A380 équipé de réservoirs d’hydrogène liquide préparés par les sites d’Airbus en France et en Allemagne.

Airbus supervise les essais, CFM s’occupe du moteur

Dans ce projet, les missions d'Airbus seront de "définir les spécifications du système de propulsion à hydrogène, superviser les essais en vol et fournir l’A380 banc d’essais qui permettra de tester le moteur à hydrogène en phase de croisière. […] CFM International se concentrera sur la modification de la chambre de combustion, le circuit carburant et le système de commande d’un turboréacteur GE Passport afin qu’il fonctionne à l’hydrogène", détaille Airbus dans un communiqué.

En 2020, Airbus avait annoncé s’engager dans le sens de la décarbonation de l’aviation. Le groupe voit ici la concrétisation de ses annonces, en passant par de nouveaux moyens de propulsion.

On va enfin mettre un moteur d’avion civil de grande portée sur un A380 pour tester un vol à l’hydrogène. C’est un moment important dans l’histoire de l’aviation, un pas vers un transport aérien décarboné.

Service communication d’Airbus

Objectif : un avion zéro émission d'ici 2035

Les premiers tests au sol devraient débuter en 2023 et les premiers tests en vol en 2026, pour une mise en service d’un avion zéro émission d’ici 2035. Mais son utilisation n’est pas encore définie. "Ce projet est une démonstration. On va tout d’abord montrer qu’un avion qui vole à l’hydrogène, c’est possible, et on décidera ensuite si c’est celui-là qu’on utilisera dans le futur", précise le service communication d’Airbus.  

CFM et Airbus ont pour ambition d’honorer l’engagement pris par les deux entreprises lors de la signature des objectifs du groupe d’action sur les transports aériens en octobre 2021, qui consistent à atteindre la neutralité carbone dans l’industrie du transport aérien d’ici à 2050, en développant et en testant les technologies nécessaires à la réalisation de l’avion zéro émission.

Selon une étude de l'ONG International Council on Clean Transportation publiée en janvier 2022, l'introduction d'avions propulsés à l'hydrogène à partir de 2035 permettrait de limiter les émissions de CO2, mais pas de réduire à eux seuls l'empreinte carbone du secteur aérien. Le moteur à hydrogène n'émet ni pollution ni gaz à effet de serre puisqu'il produit de la vapeur d'eau, mais cela suppose que l'hydrogène soit elle-même "propre", c'est-à-dire produite en utilisant une électricité issue de sources renouvelables.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité