• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Abdelkader Merah demande sa remise en liberté

Abdelkhader Merah / © Archives France 3 Midi-Pyrénées
Abdelkhader Merah / © Archives France 3 Midi-Pyrénées

Le frère de Mohamed Merah, Abdelkader, mis en examen pour complicité d'assassinats dans les tueries de Toulouse et Montauban en mars 2012, a déposé une demande de remise en liberté, a indiqué son avocat Me Eric Dupond-Moretti

Par Stéphane Compan

Mis en examen et incarcéré fin mars 2012, Abdelkader Merah a toujours soutenu s'être brouillé de longue date avec son frère et n'avoir renoué
avec lui qu'une semaine avant sa mort, dans l'assaut du Raid, le 22 mars 2012.
Salafiste radical repéré depuis 2007, il a reconnu avoir été présent pendant le vol du scooter utilisé par son frère pour ses crimes, vol commis selon lui à son
insu. Il a confirmé la présence d'un troisième homme à ce moment-là, dont il refuse de donner le nom. Il assure qu'il ignorait les projets de son frère.


Sa demande sera examinée par un juge des libertés et de la détention (JLD).

Me Eric Dupont-Moretti a confirmé la demande de remise en liberté mais n'a pas souhaité faire de commentaire. Cette demande sera examinée par un juge des libertés et de la détention (JLD).
Abdelkader Merah a été mis en examen pour complicité d'assassinats, association de malfaiteurs en vue de la préparation de terrorisme et vol en réunion.
Deux autres connaissances de Mohamed Merah sont mises en examen, Mohamed Mounir Meskine, qui a récemment été remis en liberté, et Fetha
Malki, toujours détenu.
Le premier, un temps repéré comme membre de la mouvance salafiste radicale toulousaine, est soupçonné d'avoir pris part au vol du scooter dont Merah
s'est servi pour assassiner trois militaires, puis trois écoliers et un père juifs.
Fetha Malki a reconnu avoir vendu le gilet pare-balles que Mohamed Merah portait le 22 mars et lui avoir confié un pistolet-mitrailleur Uzi, mais il assure
ne pas avoir su l'usage qu'il allait en faire.

Sur le même sujet

Gard-Hérault : le ministre de l'Agriculture promet d'aider les exploitants sinistrés

Les + Lus