Aéronautique : pourquoi l'A380 redevient à la mode après une retraite anticipée ?

On le disait démodé, dépassé, trop cher et trop gourmand en kérosène. Bref, la page A380 semblait presque tournée. Et pourtant... le plus gros avion commercial du monde fait un retour inattendu, à la faveur de la reprise (post Covid) du trafic aérien. On vous explique la revanche de l'A380.

Emirates Airlines va remettre en service des A380 d'ici la fin de l'été 2023. La compagnie allemande Lufthansa réactive également le plus gros avion commercial du monde, après 3 ans d'arrêt. Au total cet été, près de 140 Airbus A380 seront opérationnels.

La tendance a démarré en 2022, elle se confirme : l'A380, appareil quasi retraité, reprend du service dans les compagnies du monde entier. Bref, l'opération déstockage est engagée.

Mais que se passe-t-il alors que le gros porteur d'Airbus était devenu carrément has been ?

Un jeune retraité qui reprend du service

L'explication est simple : le trafic aérien mondial a repris des couleurs après la pandémie. Même s'il n'a pas retrouvé le niveau d'avant Covid, on s'en rapproche. Les compagnies vendent plus de billets et notamment des billets long courriers. Conséquence : on ressort les bons vieux A380 de 500 voire 800 places. 

L'A380 est de nouveau au goût du jour, lui qui n'est rentable qu'à la condition d'être rempli aux 3/4 de sa capacité. En résumé, ce qui l'a perdu hier (le ratio nombre de passagers / consommation) le sauve aujourd'hui. Il redevient presqu'aussi rentable qu'un avion long-courrier plus moderne comme l'Airbus A350 par exemple.

Au total, une dizaine de compagnies aériennes continuent d'exploiter l'A380 en 2023. Le meilleur client reste Emirates Airlines, propriétaire de 85 Airbus A380. En revanche, Air France a abandonné l'exploitation de ses gros porteurs, tout comme China Airlines.

Les défenseurs de l'environnement y trouveront à redire car l'A380 n'est pas le plus vert des appareils, mais il conserve un fort capital sympathie auprès des passagers. 

Commercialement toutefois, l'aventure de l'A380 est moins glorieuse. La production de l'avion a été stoppée en 2019. Airbus a vendu au total 251 appareils, presque 10 fois moins qu'espéré au tout début du programme.