Affaire Jubillar : la décision de remise en liberté de Cédric, le mari de Delphine, reportée au 13 juin

Cédric Jubillar, soupçonné du meurtre de son épouse va devoir attendre le 13 juin pour savoir s'il reste ou non en prison. L'audience de ce jeudi 9 juin au palais de justice de Toulouse a été précédé par un incident avant de se tenir à huis-clos.

En attendant la décision qui sera rendue le 13 juin, Cédric Jubillar reste en prison. Le mandat de dépôt d'un an ordonné le 18 juin 2021 arrivant à échéance, Cédric Jubillar était convoqué ce jeudi 9 juin au palais de justice de Toulouse pour une audience devant un juge des libertés et de la détention.

Début d'audience agitée

Cheveux ras, et bouc fourni, vêtu de sa doudoune orange, Cédric Jubillar a fait son entrée dans le box des accusés sous le crépitement des flashs d'appareil photo et devant les caméras de télévision.

Un fait rarissime, que la presse n'a pas manqué d'immortaliser, avant que les secrétaires générales du Parquet ne viennent rappeler les règles en la matière. À savoir que les prises de vue dans une salle d'audience sont soumises à autorisation préalable. Et des poursuites peuvent être engagées en cas de diffusion.

L'audience s'est finalement tenue à huis-clos.

En détention depuis juin 2021

Cédric Jubillar est soupçonné du meurtre de sa femme Delphine, disparue depuis près de 18 mois et dont le corps reste introuvable malgré de multiples recherches.

L'ouvrier tarnais est détenu à l'isolement depuis sa mise en examen en juin 2021. Il n'a pas cessé d'affirmer son innocence. Plusieurs demandes de remise en liberté ont déjà été déposées par ses avocats. 

Ses avocats décidés à faire appel

Cette demande de remise en liberté est la 5ème déposée par les avocats de Cédric Jubillar depuis son incarcération. Mais depuis un an, la justice a toujours refusé d'accéder à ces demandes. 

Sans préjuger de la décision, qui doit être rendue lundi 13 juin à 14h, les avocats de Cédric Jubillar, Maîtres Alexandre Martin, Emmanuelle Franck et Jean-Baptiste Alary, ont d'ores-et-déjà annoncé qu'ils feraient appel, si leur client devait être maintenu en détention. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité