Agriculteurs de France et d'Espagne manifestent ensemble contre la politique agricole européenne commune

Le mouvement de grogne des agriculteurs se poursuit alors que se tient le Salon International de l'agriculture à Paris. La Confédération Paysanne de Haute-Garonne appelle à manifester ce mercredi 28 février 2024 aux côtés des agriculteurs catalans. Un grand rassemblement est prévu à la frontière espagnole.

Malgré l'ouverture du Salon International de l'agriculture à Paris et les annonces du président de la République et du premier ministre Gabriel Attal, la colère des agriculteurs ne faiblit pas. Blocage de l'A62 entre Montauban et Agen, affrontements avec les forces de l'ordre : les syndicats agricoles ne sont pas satisfaits des mesures apportées par le gouvernement.
La Confédération Paysanne de Haute-Garonne se mobilise et appelle à manifester aux côtés des agriculteurs espagnols.

Nous organisons aux côtés des Catalans une journée de mobilisation le mercredi 28 février pour des revendications communes d'agriculteurs européens : pour dénoncer la politique agricole européenne et les traités de libre-échange.

Hélène Delmas, porte-parole de la Confédération Paysanne de Haute-Garonne

Blocage de l'autoroute espagnole A26 

Le syndicat agricole espagnol Unió de Pagesos appelle au blocage de l'autoroute A26 au niveau de Figueres dès le mardi 27 février 2024. Côté Français, la Confédération Paysanne souhaite se greffer au mouvement catalan. "Pour la première fois, nous envisageons une opération transfrontalière avec des revendications communes" prévient Hélène Delmas.

Le syndicat appelle à rejoindre leurs homologues espagnols à 10 heures le mercredi 28 février "sur un des points de blocage côté Espagnol si les services d'ordre en France nous empêchent de manifester...". La porte-parole de la Confédération Paysanne reste volontairement évasive sur le lieu exact du blocage pour garantir "l'effet de surprise".

À lire : Colère des agriculteurs en Espagne : les images des centaines de tracteurs dans les rues de Barcelone

Revendications communes

Les deux syndicats réclament "une vraie politique agricole commune qui défend la paysannerie" avec comme principales revendications :

  • L’instauration des prix planchers
  • L’application de la loi Egalim
  • Un contrôle des marges des grands distributeurs
  • Une réflexion sur l'installation et le renouvellement des exploitations

De grosses perturbations sont donc à prévoir sur les axes autoroutiers et routiers en direction de l'Espagne dès demain.