Colère des agriculteurs. "Si on n'est pas satisfait, on risque de monter le ton ! " Axes bloqués, manifestations, la mobilisation continue

Les agriculteurs remobilisés, maintiennent la pression. Plusieurs axes sont bloqués ce mercredi 21 février 2024 dans le Tarn-et-Garonne et le Gers. Malgré les annonces du Premier ministre, Gabriel Attal, les blocages se poursuivent sur les routes.

Malgré de nouvelles annonces du Premier ministre Gabriel Attal dans le cadre de la loi d'orientation agricule, ce mercredi 21 février 2024, les agriculteurs maintiennent la pression ce mercredi 21 février 2024, notamment sur les routes.

Dans le Tarn-et-Garonne, ils manifestent sur l'A62. La circulation est bloquée entre Montauban et Agen, depuis 18 h hier soir. Dans le sens Toulouse-Bordeaux, vous devez sortir à Montauban. En direction de Toulouse, il faut sortir à Agen.

Au péage de Castelsarrasin, de la terre, de pneus et de la paille ont été déversés ce matin, comme le montre la photo publiée par le maire de la commune, Jean-Philippe Bésiers sur Facebook. Les agriculteurs s'y sont regroupés. 

Dans le Gers, des barrages sont en cours sur la N124 entre Gimons et Auch. La nationale est rouverte au rond-point de Saint-Cricq : sens Auch – Toulouse ainsi qu'au rond-point de Saint-Cricq : sens Auch - Zone du Grand Chêne. La Route de Toulouse est fermée pour raison de travaux. 

Plus à l'est : La N124 bloquée au rond-point Lafourcade à Gimont (sens Toulouse - Auch). Les bretelles d'entrées fermées de l'échangeur 15 à Gimont et del'échangeur 16 à Aubiet sont fermées. 

Au sud du départament, la N 21 est fermée à Miélan (entre Mirande et Tarbes). 

En Haute-Garonne, une action est annoncée au centre commercial Leclerc, à Blagnac près de Toulouse, à 9 h ce matin. Organisée à l'initiative de la FDSEA 31, les agriculteurs vont se livrer à une opération étiquetage de tout type de produit "pour dénoncer ceux qui sont vendus dans les grandes surfaces qui ne respectent pas les normes qu'on nous impose", explique Laure Serres. La présidente de la FDSEA 31, jointe par France 3 Occitanie, sera attentive aux annonces de Gabriel Attal ce matin. Son syndicat attend des mesures concrètes notamment sur les revenus. " Si on n'est pas satisfait, on risque de se mobiliser et de monter le ton ! " prévient-elle.

De la paille a été déversée sur le rond-point d'accès au centre commercial où ils ont écouté le  Premier ministre : " Les belles paroles des politiques ça fait 15 ans qu'on a l'habitude. Maintenant, va falloir des actes. S'il veut qu'on continue à durcir le mouvement on est capable de le faire", confirme Luc Mesbah, secrétaire général syndicat FDSEA 31. " 

Une montée en puissance de la mobilisation qui interviendrait à trois jours de l'ouverture du Salon de l'agriculture à Paris. Les manifestants qui ont particpé à l'opération de Blagnac, prometttent de se rendre à Paris pour se faire entendre de vive voix par le président de la République, we week-end. 

(Avec Bruno Frédiani)