• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Airbus : la CGT dénonce des augmentations de 50 % pour les 10 plus hauts salaires

© AFP
© AFP

Le syndicat indique avoir eu connaissance d'importantes augmentations pour les plus haut salaires. Airbus refuse de commenter. Par ailleurs, la CGT s'inquiète pour l'emploi dans les bureaux d'études en interne et chez les sous-traitants. 

Par Fabrice Valery

Selon la CGT Airbus, les 10 plus hauts salaires de l'entreprise ont été augmenté de 50 % en 2014 : "Nous avons pris connaissance des documents officiels, a indiqué Xavier Petrachi, délégué CGT d'Airbus à France 3 Midi-Pyrénées, et nous avons découvert que les 10 plus gros salaires s'étaient augmenté de 50 % cette année, alors que les salariés n'ont eu droit qu'à 3 %".

Contacté par France 3, un porte-parole d'Airbus a refusé de commenter ces informations. 

D'autre part la CGT s'inquiète pour l'emploi dans les bureaux d'études en interne chez Airbus ou chez les sous-traitants. "Il y aura plusieurs milliers de suppressions d'emplois dès janvier 2015, indique Xavier Petrachi. Après les lancements successifs de l'A380, de l'A400M puis de l'A350, il manque un nouveau programme pour occuper les ingénieurs"

Faux rétorque la direction d'Airbus à Toulouse. "L'ingeniering, ce sont 12.000 emplois en France, indique un porte-parole, dont 6000 chez Airbus et 6000 chez nos sous-traitants. La fin des programme de développement a pour conséquence de supprimer seulement 10 à 15 %, soit environ 900 postes, lissés sur plusieurs années : principalement par des départs en retraite mais ce sont des emplois qui sont redéployés sur la production des avions, où nous avons aussi besoin d'ingénieurs"

La direction rappelle qu'il y a de nouveaux programmes en cours (l'A320neo, l'A350-1000 et bientôt l'A330neo) et que les sous-traitants en ingeniering ne travaillent pas que pour l'aéronautique civile, mais aussi pour l'aéronautique militaire, le ferroviaire, les transports...

De son côté, la CGT Airbus en appelle aux parlementaires et aux élus de la région pour réunir "des états généraux de l'aéronautique en Midi-Pyrénées". 

Sur le même sujet

Blaquart (Nîmes olympique) et le bâton de bourbotte

Les + Lus