• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

L'ancien patron d'Airbus Fabrice Brégier rejoint une start-up américaine... proche de la CIA

Fabrice Brégier, président d'Airbus / © AFP
Fabrice Brégier, président d'Airbus / © AFP

L'ex-numéro 2 d'Airbus et ancien patron de la branche aviation civile du groupe s'est engagé avec la filiale française de la société qui a notamment aidé les renseignements américains à retrouver Oussama Ben Laden. 

Par FV avec AFP

L'ex-numéro deux d'Airbus, Fabrice Brégier, qui a quitté le groupe aéronautique en février dans le cadre d'un renouvellement mouvementé de sa direction, a rejoint la division française de l'américain Palantir, a annoncé le groupe américain.
    
Réputée proche du renseignement américain, Palantir fait partie des plus grosses start-up non cotées américaines, et est spécialisée dans l'analyse de données, principalement utilisées dans le secteur financier et les affaires de sécurité et contre-terrorisme.
    
C'est elle, entre autres, qui aurait collaboré avec les services de renseignement américains afin d'aider à retrouver Oussama Ben Laden et à éplucher les comptes de Bernard Madoff. Elle compte la DGSI française parmi ses clients et un fonds lié à la CIA parmi ses premiers investisseurs.
 

"Le rôle de Fabrice Brégier : contribuer à la croissance de l'écosystème +good tech+ en France et développer des partenariats avec les organisations françaises qui partagent le goût pour l'innovation éthique et l'excellence technologique", a indiqué Palantir France.
    
Fabrice Brégier prendra ses fonctions le 1er octobre prochain, toujours selon la start-up californienne, qui n'a pas donné l'intitulé exact du poste de l'ancien directeur général délégué d'Airbus.
    
En 2017, le géant de l'aéronautique avait annoncé un partenariat avec Palantir dans le cadre du lancement de sa plateforme de collecte de données de vols de compagnies aériennes, baptisée Skywise.
  
En juillet, le directeur exécutif du groupe Tom Enders s'était félicité de la croissance rapide de la plateforme, évoquant lors d'une conférence de presse, le chiffre de "50 compagnies" clientes d'ici la fin de l'année.  Il s'agit d'un "grand saut en avant pour toute l'industrie de l'aviation", avait-il ajouté.
    
Palantir fait partie des poids lourds des "licornes" de la Silicon Valley, avec une valorisation estimée à 20 milliards de dollars. 
  
Airbus avait annoncé mi-décembre un remaniement de sa direction, avec le non-renouvellement du mandat de son PDG Tom Enders à son expiration en 2019 et le départ effectif en février 2018 de Fabrice Brégier.
    
M. Brégier avait alors été remplacé par Guillaume Faury (Airbus Helicopters) en qualité de dirigeant de la branche aviation civile du groupe. 
 

Sur le même sujet

Assas : le portrait d'Emmanuel Macron remplacé par une affichette

Les + Lus