Assignés devant la justice pour "blocages illicites", les syndicats au tribunal et en grève

Quatre syndicats de Tisséo sont assignés en justice ce lundi 18 septembre après-midi pour exercice abusif du droit de grève et blocages illicites. C'est une nouvelle étape dans le bras de fer qui oppose la direction de Tisséo et l'intersyndicale, qui a appelé à la grève.

Quatre syndicats de Tisséo sont assignés en justice par la métropole ce lundi 18 septembre à 14 heures pour exercice abusif du droit de grève et blocages illicites. C'est une nouvelle étape dans le bras de fer qui oppose la direction de Tisséo et l'intersyndicale, qui a appelé à la grève. 

Les quatre syndicats SUD, CGT, FNCR et CFDT à l’origine de ce mouvement, auraient bloqué des dépôts de bus et tramway lors des grèves qui ont eu lieu pendant quatre jours, entre la fin mai et le début du mois de juin dernier. Quatre jours de conflit dur sur fond de revalorisation salariale. 

Indexation des salaires sur l'inflation

"Au moment du COVID, nous on était là, témoigne un conducteur non gréviste mais solidaire. On a beaucoup remercié les infirmières, nous pas vraiment. On nous a mis en horaires le dimanche, ce qui veut dire plus de rotations et moins de service. Transport gratuit le samedi et le dimanche, les jours fériés et à Noël, nous on est là. Quand on voit qu'il y a des responsables qui ont des salaires de plus e 6.000€ et que nous, on n'est à peine à 2.000... ça fait plus de 10 ans que je suis chez Tisséo et je vois que ça se dégrade".

Au coeur des négociations du mois de juin, une clause de sauvegarde qui doit être supprimée en 2024. Elle permettait chaque année l'indexation des salaires sur l'inflation.

Compréhensifs, les usagers n'en sont pas moins tourmentés. "C'est un petit peu trop à répétition à mon goût en ce moment mais on fait avec, on n'a pas le choix, explique une jeune femme qui attend le bus. Il faut bien aller travailler. Après on comprend leur combat mais quand on arrive en retard au travail, ça nous met dans la panade nous aussi".

Le tribunal devrait déterminer s'il y a eu blocage des dépôts ou simple filtrage. Une subtilité qui pourrait coûter à chacun des 4 syndicats assignés, la somme de 40.000€, soit 180.000€ au total. L'avocat de Tisséo n'a pas souhaité répondre à nos questions. La décision du tribunal sera rendue le 20 novembre.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité