ASTRONOMIE. Ce qu'il faut savoir sur les Quadrantides, ces pluies d'étoiles filantes, 200 par heure, qui illumineront le ciel début 2024

Les Quadrantides vont illuminer le ciel du 1er au 5 janvier 2024, avec un pic le 4 janvier qui nous offrira 200 étoiles filantes par heure. Un spectacle céleste bref mais féérique, très attendu par les amoureux d'astronomie. On vous dit tout sur ce phénomène.

Les amateurs d'astronomie vont être comblés. Les Quadrantides sont de retour du 1er au 5 janvier 2024, Une pluie d'étoiles filantes va illuminer le ciel avec un pic à 200 étoiles filantes par heure. Explications.

Un spectacle féerique

C'est une façon de commencer l’année 2024 en beauté. Un phénomène intense va venir décorer le ciel entre le 1er et le 5 janvier. Une des pluies d’étoiles filantes les plus prolifiques de l'année. De quoi faire quelques vœux devant ce spectacle magique.

Brève mais très intense, cette pluie d’étoiles filantes s'appelle les Quadrantides. Elle revient tous les ans à la même période. Elle proviendrait de la comète Konzik-Peltier. Son pic sera atteint dans la nuit du 3 au 4 janvier avec pas moins de "200 étoiles filantes par heure, et ce durant 6 heures", selon l’Organisation Météorologique Internationale.

Un essaim d'étoiles

Les Quadrantides doivent leur nom à leur apparition dans la constellation du Quadrant Mural, disparue au XVIIIème siècle lors d’un remaniement de la carte du ciel. Elles ouvrent le bal des pluies d’étoiles filantes prévues en 2024 : "C'est un essaim Mythique" avoue Michel Esteves, président de la société d'astronomie populaire. "Mais il est très compliqué de l'observer car nous sommes en hiver."

Des phénomènes similaires se produisent plus fois par an au-dessus de nos têtes :"Cela correspond à des queues de comètes ou d'astéroïdes qui gravitent autour du soleil. Et lorsque la trajectoire de la Terre croise la trajectoire d'un essaim, alors on peut alors les observer car on est en plein dedans."

Un essaim fantôme ?

Ces pluies d'étoiles filantes entraînent un phénomène lumineux, une sorte de traînée qui s'appelle un météore. À ne pas confondre avec une météorite qui est plus grosse et qui atteint la terre. Début janvier, la Lune sera dans son dernier croissant. Sa lumière pourrait donc nuire aux observations. Mais si vous êtes patient, avant minuit, vous pourrez regarder dans la direction de la constellation du Bouvier, située juste en bas de la grande Ourse, pour essayer d’apercevoir quelques étoiles filantes.

"Le mieux c'est de s'allonger complètement pour avoir un champ de vision le plus grand possible, conseille Michel Esteves. "En espérant que ce ne soit pas un essaim fantôme. Personnellement, la dernière fois que j'ai pu l'observer c'était il y a 6 ans."

À la mi-décembre, la même chose s'était produite dans le ciel. Il s'agissait des Géménides. Dernière pluie d'étoiles filantes de l'année. Les plus connues sont les Perséides au début du mois d'août.

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité