“Avec James Webb, on a inventé la machine à remonter le temps” : le premier programme de recherches avec le télescope dirigé par des scientifiques toulousains

Publié le Mis à jour le
Écrit par Ophélie Le Piver .

La Nasa a dévoilé ce lundi 11 juillet 2022 l’image de l’univers la plus lointaine jamais captée. De nouvelles images sont partagées ce mardi 12 juillet 2022 par la NASA. Des images et des données précieuses pour les astrophysiciens toulousains qui seront parmi les premiers à utiliser le télescope James Webb en septembre prochain.

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022

Ce sont les premières images de galaxies formées peu après le Big Bang, il y a 13 milliards d’années. Prises par le télescope James-Webb alors qu’il était en orbite, la Nasa les a dévoilées ce lundi 11 juillet.

Une machine à remonter le temps

Le premier cliché publié par la NASA montre un fond de galaxie, leur structure telle qu’elle était peu après le Bing Bang, il y a 13 milliards d’années. “Avec James Webb, nous avons inventé la machine à remonter dans le temps”, se réjouit Olivier Berné, astrophysicien au CNRS. “La vitesse de la lumière est fixe, elle voyage à 300.000.000 mètres par seconde. Donc par exemple, l’image du soleil met 8 minutes à nous parvenir. Donc si vous regardez une galaxie qui est à 13 milliard d’années-lumière de nous, vous la voyez telle qu'elle était il y a 13 milliards d’années.”

Une image infrarouge aux détails saisissants. De nouvelles images seront partagées par la NASA ce mardi 12 juillet lors d’un événement en ligne.

Le programme des Toulousains, premier utilisateur de James Webb

James Webb est le premier télescope assez sensible pour traverser des nébuleuses grâce à l’infrarouge. “On va pouvoir voir des étoiles en train de naître, pénétrer à l’intérieur de ces étoiles ou d’autres nébuleuses et c’est justement ce qui m’intéresse”, précise Olivier Berné. L’astrophysicien toulousain est responsable du projet Orion, l’un des premiers programmes scientifiques menés sur le télescope James Webb.

Dès septembre, il l’utilisera pour étudier la nébuleuse Orion. “A Toulouse, nous attendons impatiemment les images de la nébuleuse de la carène”, explique-t-il. “On aura alors de vrais éléments de comparaison, et une idée des observations que nous pourrons réaliser dès septembre.” Le programme Orion est l’un des 13 programmes internationaux prioritaires du télescope James Webb.

Les nouvelles images dévoilées ce mardi 12 juillet après-midi à la Cité de l’espace

Les nouvelles images doivent être partagées par la Nasa ce mardi 12 juillet après-midi. Un événement partagé par la Cité de l’espace de Toulouse qui sera en liaison directe. “Nous allons suivre et commenter en direct le dévoilement de ces toutes premières images”, annonce Jean Baptiste Desbois, le directeur général de la Cité de l’espace. “Nos équipes de médiateurs et d’animateurs scientifiques vont au fur et à mesure les expliquer au public présent, ce sera un moment émouvant.”

Une zone sera désormais dédiée au télescope James Webb au cœur des installations de la Cité de l’espace et resteront sur place. “On y présente en taille réelle un miroir du James Webb, c’est vraiment impressionnant”, ajoute-t-il. “Nous continuerons d’ailleurs à alimenter cette installation au fur et à mesure car le suivi de l’actualité spatiale est l'ADN même de la Cité de l’espace.”

L’atelier se déroule à la Cité de l’espace, entre 16h30 et 18h. Cinq images en couleur de ce télescope, qui est le plus puissant au monde, seront dévoilées au public.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité