AVION. Collision entre un Airbus A 320 et un Boeing 737 d'Air India Express, heureusement seules les ailes ont été touchées

Les accidents entre avions sont plus fréquents qu'on ne le pense. Mardi 27 mars 2024, une collision s'est produite sur le tarmac de l'aéroport de Subhas Chandra Bose de Kolkata en Inde. Un Airbus A320neo, s'apprêtait à décoller quand il a heurté un Boeing 737 qui stationnait. Quelques dégâts sur les ailes des deux avions, sans gravité pour les passagers à bord de l'Airbus.

Il s'agit d'un incident au sol. Mardi 27 mars, un Airbus A320neo en attente d'autorisation d'entrer sur la piste de décollage a touché par inadvertance avec le bout de son aile un Boeing d'Air India Express qui se trouvait en stationnement. La collision s'est produite à l'aéroport Subhas Chandra Bose de Kolkata, Inde.

Les ailes des deux avions touchées 

 L'avion IndiGo Airbus A320neo roulait pour le départ à l'aéroport international Netaji Subhash Chandra Bose (CCU) de Calcutta alors que le  Boeing 737 d'Air India Express était à l'arrêt en stationnement.
La collision semble avoir été mineure, causant uniquement des dommages aux extensions de bout d'aile, appelées winglets, des deux avions.

Le terme anglais winglet correspond à une ailette sensiblement verticale située au bout des ailes d'un avion. Ce sont des recourbures au bout des ailes, elles permettent entre autres de réduire la traînée induite par la portance sans augmenter l'envergure de l'aile. 

Le terme anglais winglet correspond à une ailette sensiblement verticale située au bout des ailes d'un avion. Ce sont des recourbures au bout des ailes, elles permettent entre autres de réduire la traînée induite par la portance sans augmenter l'envergure de l'aile. 

Lire aussi : "Je préfère voler en Airbus qu'en Boeing" : le ministre de l'Économie comparé à Donald Trump par le PDG de Ryanair

Deux enquêtes ouvertes

La Direction générale de l’aviation civile (DGCA), le régulateur indien de l’aviation, a également ouvert une enquête sur l’incident pour en déterminer la cause.

À la suite de l'incident, le vol IndiGo 6E6152, qui devait relier Calcutta à Darbhanga, a été retardé. Selon les responsables d'IndiGo, les passagers à bord ont reçu des rafraîchissements tandis que des dispositions ont été prises pour minimiser les désagréments.

Un autre avion a été affrété pour garantir que le vol retardé décolle le plus rapidement possible.