"Je préfère voler en Airbus qu'en Boeing" : le ministre de l'Économie comparé à Donald Trump par le PDG de Ryanair

La petite phrase ironique de Bruno Le Maire, prononcée le 18 mars 2024 lors de la conférence Europe 2024, crée la polémique dans le monde de l'aviation. Le ministre a déclaré préférer Airbus à Boeing. Le patron de Ryanair monte à son tour au créneau.

C'est une petite phrase qui ne cesse de faire du bruit. "Je préfère désormais voyager en Airbus plutôt qu'en Boeing. Ma famille aussi, elle tient à moi", a déclaré le ministre français de l'Économie, le 18 mars 2024, lors de la conférence Europe 2024. Après cette sortie ironique, Bruno Le Maire s'est fait tacler en retour par le patron de Ryanair.

Bruno le Maire comparé à Donald Trump

"Des remarques stupides et peu judicieuses", voilà comment le patron du groupe Ryanair a commenté les propos du ministre de l'Économie. Plus encore, dans une interview accordée au journal Politico, Michael O'Leary fustige Bruno Le Maire, le comparant à Donald Trump.

"Nous vivons dans un monde où nous encourageons la liberté d'expression et où Donald Trump dit des bêtises. Bruno Le Maire aussi", a-t-il relevé sur le média politique fondé aux États-Unis.

Il faut dire que le groupe Ryanair a une grosse préférence pour le constructeur d'avions américain. Sa flotte est en effet composée de 555 Boeing 737 NG/ Max. Et seulement de 27 Airbus A320.

Et à Bruno Le Maire qui a salué Airbus qui produit de loin "les meilleurs avions", Michael O'Leary rétorque : "essayez de voler sur un Airbus avec un problème de moteur qui n'a pas été réparé", en référence à un défaut de fabrication des moteurs Pratt & Whitney entraînant l'immobilisation d'une centaine d'avions.

On ne se réjouit pas publiquement des malheurs des autres

Lors de son intervention à la conférence Europa 2024, Bruno Le Maire a fait ce commentaire face à Guillaume Faury, le patron d'Airbus, présent dans la salle. Celui-ci a rapidement arrondi les angles car dans l'aviation civile, un constructeur évite de se réjouir publiquement du malheur des autres.

Guillaume Faury a ainsi déclaré qu'Airbus ne prend aucun plaisir aux problèmes techniques dont souffre son rival Boeing, rapporte l'agence Reuters. "Je ne suis pas satisfait des problèmes de mon concurrent. Ils ne sont pas bons pour l'industrie dans son ensemble", a-t-il ainsi déclaré lors de cette même conférence Europa 2024.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité