• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Manifestation des lycéens place Arnaud-Bernard, blocages : le point sur le “mardi noir” à Toulouse

© Christophe Romain/France 3 Occitanie
© Christophe Romain/France 3 Occitanie

Les syndicats enseignants et lycéens appellent leurs adhérents à se mobiliser pour un "mardi noir", avec le soutien des étudiants. Une grande manifestation est en cours place Arnaud-Bernard à Toulouse.

Par MD

Le syndicat lycéen UNL-SD appelle à un "mardi noir" dans les établissements français. Ils sont déjà près de 170 a être perturbés à l'échelle du pays. Et à Toulouse, plusieurs lycées sont notamment fermés ou bloqués.

Ce mardi 11 décembre, le syndicat enseignant SNES-FSU appelle également ses membres à la grève pour les deux semaines à venir, jusqu'aux vacances scolaires.

Comme leurs élèves, les professeurs protestent contre la plateforme Parcoursup et la réforme du lycée qui doit être mise en place en 2019. Mais aussi contre les suppressions de postes prévues par le ministère de l'Education.
 

Les étudiants de Science-Po et des Beaux-Arts ont annoncé le blocage des locaux en soutien aux mouvements lycéens. Les manifestants sont appelés par l'Union des étudiant·e·s de Toulouse à se rejoindre à Arnaud Bernard pour manifester à partir de 14h.
 

Les élèves des lycées des Arènes et Rive Gauche défilent toujours dans le centre-ville de Toulouse où des manifestants se sont postés à genoux, mains derrière la tête, en référence à l'interpellation de jeunes la semaine dernière à Mantes-la-Jolie.
 

Le cortège est maintenant devant le monument aux Morts, empêché par les forces de l'ordre d'accéder au centre-ville. Et les enseignants appellent les lycéens à terminer cette manifestation dans le calme et sans débordements dans une vidéo de nos confrères d'Actu Toulouse.
 

On fait le point sur les perturbations dans les établissements toulousains.

 

Lycée Bellevue à Toulouse


C'est l'un des plus gros établissements de la métropole. Le lycée Bellevue de Toulouse qui compte près de 3 000 élèves sera fermé ce mardi, annonce la direction de l'établissement dans une note aux élèves et aux parents.
 

"Cette mesure exceptionnelle est destinée à éviter tout débordement devant le portail, et à ramener la sérénité dans cette période difficile", indique le proviseur.

 

Université Jean-Jaurès à Toulouse


Pas de blocage, mais des cours banalisés. Les étudiants avaient voté, ce lundi, le soutien aux actions des gilets jaunes sans bloquer l'établissement.

La présidente de l'université a annoncé dans un communiqué que "dans le contexte tendu qui prévaut à l'organisation de la manifestation de ce jour [...] et compte tenu des perturbations du réseau de transports, nous autorisons à titre exceptionnel les personnels à s'absenter cet après-midi." Les contrôles d'assiduité des étudiants seront également suspendus.

En revanche, le blocage du rond-point de la Cépière a été voté en assemblée générale lundi et les grévistes sont appelés à se mobiliser avec les lycéens pour manifester à partir de 14h.
 

Une partie des cours ne sera probablement pas assurée.

 

Lycée Victor-Hugo à Colomiers


Plusieurs enseignants manifestent devant le lycée international Victor-Hugo de Colomiers. Suite à l'appel des syndicats, au moins une dizaine de personnes est mobilisée ce mardi matin.
 
Les enseignants manifestent devant le lycée. / © Christophe Romain / France 3 Occitanie
Les enseignants manifestent devant le lycée. / © Christophe Romain / France 3 Occitanie

 

Lycée Sainte-Marie de Saint-Sernin à Toulouse


Les enseignants ont répondu à l'appel à la grève des syndicats. Plusieurs d'entre eux se tenaient devant les grilles de l'établissement ce mardi matin pour distribuer des tracts, selon 20 Minutes Toulouse.
 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Hérault : une fillette de 20 mois et sa mère retrouvées mortes aux Rives

Les + Lus