• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Blocage de cinq établissements scolaires du sud de Toulouse par les parents et enseignants

L'école élémentaire Elsa Triolet était bloquée ce matin. / © S. Duchampt / France3 Occitanie
L'école élémentaire Elsa Triolet était bloquée ce matin. / © S. Duchampt / France3 Occitanie

Une trentaine d’enseignants ont prêté main forte aux parents d’élèves pour bloquer cinq établissements scolaires du quartier grand Mirail. Ce jeudi, plusieurs écoles du quartier Reynerie, Mirail et Bellefontaine étaient fermées. 

Par Nathalie Fournis

Le rendez-vous était donné tôt ce jeudi matin à la station Mirail du métro.
Dès 7h45, une trentaine d'enseignants étaient réunis pour soutenir les parents d'élèves et les professeurs dans le blocage de leurs écoles des quartiers sud de Toulouse.
Les enseignants grévistes se sont répartis sur plusieurs écoles.
A l’école Elsa Triolet, parents et enseignants se sont rejoints pour cheminer vers les écoles Didier Daurat et Simone Veil.

L’objectif de cette mobilisation : toucher le plus grand nombre de parents d’élèves pour les informer des dangers des réformes de la loi Blanquer.

Les écoles bloquées à Toulouse

Elsa Triolet, Didier Daurat et Simone Veil dans le quartier de la Reynerie.
Georges Bastide, Victor Hugo et Dottin à Bellefontaine et aussi des écoles du Mirail.

150 enseignants de l’Education Nationale ont voté une grève reconductible à partir du mardi 14 mai.
Après le blocage du rectorat ce mardi, la manifestation de soutien aux AESH (Accompagnant d’Elèves en Situation de Handicap) et la tournée des établissements scolaires ce jeudi, les actions fortes contre la réforme se succèdent cette semaine.

Les inquiétudes face à la loi Blanquer

Les enseignants en grève rejettent en bloc le projet de loi Blanquer, cependant certains points les inquiètent particulièrement.
Celui qui concerne notamment le droit de réserve, auquel sont soumis les enseignants dans l'excercice de leur profession, celui-ci serait étendu en dehors des heures de classe. Les professeurs voient là un moyen de museler la critique de l'institution.
Parmis les autres points, la généralisation des recours à la contractualisation et aux personnels insuffisamment formés pour assurer les remplacements des enseignants absents. 

La grève se poursuit jusqu'à samedi. Les enseignants grévistes formeront un cortège lors de la manifestation des gilets jaunes.

Un reportage de Sylvain Duchampt et Thierry Villeger :
 
Blocage de cinq établissements scolaires du sud de Toulouse par les parents et enseignants
A l'école Elsa Triolet - quartier de la Reynerie à Toulouse.



 

A lire aussi

Sur le même sujet

Lozère : découverte du Duo Day à l'usine Arcelor-Mittal de Saint-Chély-d'Acher

Les + Lus