"C'est émouvant, depuis le temps que je les attendais !" : retour des visites à l'EHPAD de Grenade près de Toulouse

Dans les EHPAD, le confinement lié à l'épidémie de coronavirus s'est un peu assoupli. Les visites familiales sont de nouveau autorisées, avec des mesures sanitaires très strictes. Exemple dans un établissement de Grenade en Haute-Garonne.

Les visites ont repris ce mardi 28 avril 2020, à l'EHPAD Saint-Jacques de Grenade, en Haute-Garonne.
Les visites ont repris ce mardi 28 avril 2020, à l'EHPAD Saint-Jacques de Grenade, en Haute-Garonne. © JP Duntze / FTV
En temps normal, ces deux soeurs viennent voir leur maman tous les jours. Pendant plusieurs semaines, avec l'interdiction de visites mise en place dans les EHPAD à cause de l'épidémie de Covid-19, elles avaient dû y renoncer et se contenter de rendez-vous par téléphone ou via Skype. C'est peu dire que les deux filles d'Yvonne sont heureuses de voir leur mère "en vrai" ce mardi. La vieille dame, elle, essuie une larme discrète dans son mouchoir. "C'est émouvant, depuis le temps que je les attendais !" dit elle. 
 
Yvonne et ses deux filles ont pu se voir derrière une vitre, dans un salon spécialement aménagé.
Yvonne et ses deux filles ont pu se voir derrière une vitre, dans un salon spécialement aménagé. © JP Duntze / FTV

Comme Yvonne, les 210 résidents de l'EHPAD Saint-Jacques de Grenade, en Haute-Garonne, vont pouvoir revoir leur famille. Depuis ce mardi, les visites y sont de nouveau autorisées mais les conditions sont très strictes.

Des conditions de visite très strictes

"On fait signer une charte aux visiteurs, puisque les conditions sanitaires et les mesures d'éloigement doivent rester préservées" explique Catherine Martorell-Jaulent Médecin coordonnateur.

Nous avons installé des salons spécialisés, les personnes viennent sur rendez-vous, les familles doivent signer un document dans lequel elles disent qu'elles ont pris leur température et qu'elles n'ont pas de température. Elles doivent porter un masque qu'on leur donne, faire une désinfection des mains et rester à distance de 2,50 mètres minimum de la personne qu'elles viennent visiter.

Les visites ont repris ce mardi seulement et vont se faire au compte-goutte. "Il faudra une dizaine de jours avant que tous les résidents aient pu voir leur famille" explique le directeur de l'établissement, Didier Carles. Car les familles doivent prendre rendez-vous avant et prendre le temps de s'équiper. "1 heure de temps est nécessaire pour une viste d'1/2 heure". 

L'EHPAD Saint-Jacques accueille 210 résidents à Grenade, en Haute-Garonne.
L'EHPAD Saint-Jacques accueille 210 résidents à Grenade, en Haute-Garonne. © JP Duntze / FTV

Un retour bienvenu

Le retour des visites est accueilli avec soulagement par tout le monde. "Cela devenait difficile pour les résidents d'être isolés de leur famille aussi longtemps et puis également, d'être confinés en chambre" explique Didier Carles. "Il commençait à y avoir une vraie souffrance morale et psychologique des résidents mais aussi de leurs familles."

"On a fait le liste des résidents pour lesquels c'était prioritaire et on a comencé par ces résidents-là, les gens qui sont en demande, les gens dont on sent qu'ils sont soucieux, inquiets et qu'ils ont besoin de voir leur famille" complète Catherine Martorell-Jaulent.  

Un dispositif  parti pour s'installer dans la durée

Ses visites contraintes sont bien parties pour durer, estime le directeur de l'EHPAD Saint-Jacques : "nous allons devoir faire face pendant plusieurs mois à cette problématique de pandémie. C'est la raison pour laquelle il nous faut rester avec des mesures barrières très strictes. "

"Ce n'est pas un retour à la normale dans la mesure où certaines familles venaient tous les jours rencontrer leurs parents" dit-il encore."Là, on va être organisé. Si nous parvenons à tenir une fois par semaine, nous en serons enchantés mais ce n'est pas évident". 
Des visites peut-être trop courtes ou trop peu fréquentes au goût de certains mais primordiales pour Didier Carles : "le retour des familles sera une excellente chose pour que les résidents retrouvent le moral et puis, c'est aussi la question de l'envie de vivre, du goût de vivre."

Voyez le reportage de Laurent Dubois et Jean-Pierre Duntze :

Soulagement avec la reprise des visites à l'EHPAD de Grenade, en Haute-Garonne
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société personnes âgées famille
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter