Canicule : quelles sont les nouvelles solutions mises en place pour lutter contre la chaleur cet été

Les chaleurs estivales ne vont pas tarder à envahir de nouveaux nos rues. Dans la continuité des initiatives mises en place en 2023, pour rafraîchir la ville, la municipalité de Toulouse (Haute-Garonne) a présenté un nouveau dispositif pour protéger les habitants contre des températures de plus en plus élevées.

"Ombrager, débitumer, éclaircir les revêtements" seront les maîtres mots de l'été, selon Jean-Luc Moudenc. Jeudi 25 avril 2024, le maire de Toulouse (Haute-Garonne) a détaillé son nouveau plan pour lutter contre les chaleurs estivales.

Trois grandes mesures ont été annoncées : 

  • Trois fois plus d'ombrières vont être déployées. Installées l'année dernière, elles sont destinées à rafraîchir des espaces sans végétation, comme la place du Capitole, le  Carré de la Maourine à Borderouge, la rue Alsace-Lorraine ou encore la rue de la Colombette. 
  • La municipalité prévoit de planter 100 000 arbres entre 2020 et 2030, "bien plus qu'à Lyon ou Strasbourg", souligne Jean-Luc Moudenc. En particulier dans les Ehpad. À ce jour, 50 000 arbres ont déjà été plantés.
  • Des brasseurs d'air équipent désormais toutes les classes de maternelle. Une quinzaine de "cours oasis" ont été créées, c'est-à-dire des cours d'écoles pensées comme des îlots de fraîcheur.

D'autres mesures seront également mises en place comme l'accélération de la débitumisation ou encore l'installation de fontaines à gourde. 

Un objectif à long terme

L'été 2023, des records de chaleur ont été battus, selon Météo France. On compte 12 jours consécutifs de forte chaleur, avec des pics entre 39 et 42 degrés. Face à ces températures insoutenables, le dispositif de la municipalité n'avait pas fait l'unanimité. 

Les premières ombrières installées avaient eu dû mal à convaincre certains habitants, qui s'interrogeaient sur leur efficacité. Elles ne feraient pas assez d'ombre. Ces nouvelles mesures pour l'été 2024 ne semble pas plus convaincre l'opposition municipale.

La mairie assure néanmoins que, selon les quartiers où elles ont été implantées, elles ont permis de faire baisser la température d'1 à 5 degrés l'été dernier. 

L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité