Sécheresse : 12 communes de l'Hérault déjà en pénurie d'eau, un plan d'urgence "eau potable" en préparation

Depuis des mois, de nombreux secteurs de l'Hérault souffrent de la sécheresse. Ils sont classés au niveau crise ou alerte renforcée et des restrictions d'usage de l'eau sont en vigueur. L'été 2024 s'annonce difficile. Les nappes phréatiques s'étant trop peu rechargées en eau durant l'automne et l'hiver.

Il est tombé 490 mm de pluie en 2023 sur l'Hérault, avec des disparités importantes entre ouest et est et entre les reliefs et le littoral. C'était 563 mm en 2022, 666 mm en 2021 et 557 mm en 2020. Toujours bien moins que la moyenne nationale.

La ressource en eau est rare et constitue un enjeu majeur dans l’Hérault, pour l'agriculture, le tourisme et pour l'approvisionnement des habitants en eau potable. À l’occasion de la journée mondiale de l’eau, l’État, le Conseil départemental et l’Association des maires de France dans l’Hérault organisaient un temps d’échanges sur la question de l’eau, de la gestion et de la préservation de la ressource, ce mercredi 20 mars 2024 à Béziers.

12 communes déjà en pénurie en mars

Dans l'Hérault, 12 communes sur 342 sont déjà au seuil de crise (en rouge) alors que nous sommes tout juste au début du printemps. Elles sont situées sur les bassins-versants de l’Orb aval et de l’Aude aval Berre et Rieu au nord et à l'ouest de Béziers.

D'autres sont en alerte renforcée (en orange) dans les bassins-versants du Lez-Mosson, de l’Hérault aval, de l’axe Orb soutenu, de l’Orb amont, du Jaur, de la nappe astienne et de la Cesse.

Après les quelques pluies hivernales, les recharges en eau sont au mieux à 40% des possibilités.

Les précipitations des dernières semaines n’ont en réalité eu qu’un effet limité sur l'humidité des sols en surface mais n’ont pas ou peu rechargé les nappes phréatiques.

Un déficit de pluie croissant en Languedoc et en Roussillon

C'est le littoral de la Méditerranée et principalement le Languedoc et le Roussillon qui sont touchés par la sécheresse extrême en France. 40% à 60% de pluie en moins en trois ans.

Ce déficit conjugué à des températures anormalement hautes, des périodes de canicule en été de plus en plus longues, un vent fort qui assèche l'atmosphère et un manque de neige en montagne, produit un cocktail dangereux qui va conduire à encore plus de sécheresse. Surtout dans les zones agricoles où l'irrigation est nécessaire.

C'est le cas des Pyrénées-Orientales que les spécialistes voient désormais comme un département aride en train de devenir un désert en Europe. Il est tombé 31 mm de pluie cet automne sur le Roussillon contre une moyenne de 324mm en France.

Des plans locaux d'urgence en préparation

Près de 300 personnes ont assisté à cette journée sur l'eau à Béziers, dont des maires. Objectif, annoncer bientôt un plan d’urgence sur les ressources d’eau potable.

Depuis des semaines, nous travaillons à l'élaboration d'un plan départemental d'urgence. Il permettra d'aller vers les communes sinistrées avec des aides, des financements et des expertises pour tenter de résoudre ses problèmes de pénurie d'eau potable, le plus rapidement possible.

François-Xavier Lauch, préfet de l'Hérault

Premier axe de travail : la communication et la sensibilisation auprès des habitants et des gros utilisateurs d'eau avec plus d’aides financières pour les communes.

Deuxième axe : une gestion de crise avec des réunions plus régulières entre les institutions, développer la capacité d'intervention des camions-citernes ou encore réparer les canalisations et réseaux d'eau vieillissants avec des fuites allant de 25% à 50% de l'eau transportée.

Écrit avec V. Le Goff.

L'actualité "Météo" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Météo" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité