Pour Carole Delga, la baisse des crédits aux collectivités est un "signal très négatif"

Publié le Mis à jour le
Écrit par A. L. avec AFP
Carole Delga considère que Emmanuel Macron ne tient pas ses engagements pris devant la conférence des territoires au Sénat.
Carole Delga considère que Emmanuel Macron ne tient pas ses engagements pris devant la conférence des territoires au Sénat. © Sébastien Lapeyre / MaxPPP

La présidente PS de la région Occitanie, Carole Delga, s'est dit "très déçue" d'un décret pris par le gouvernement et annulant plus de 300 millions d'euros de dotations aux collectivités territoriales.

La baisse annoncée de 300 millions d'euros de l'État aux collectivités territoriales est "un signal très négatif de la part du gouvernement vis-à-vis des élus locaux", a dénoncé mercredi à Toulouse Carole Delga, présidente PS de la région Occitanie.

Carole Delga s'est dit "très déçue de ces méthodes qui ne correspondent en rien aux propos qu'avait tenu le président de la République" à la conférence des territoires le 17 juillet.

Elle réagissait auprès de l'AFP à une information de Libération confirmée au ministère de la Cohésion des territoires. Le gouvernement a annulé par décret pour plus de 300 millions d'euros de dotations sur l'exercice 2017.

La présidente de la région Occitanie a jugé que ce décret "pris dans notre dos, deux jours après" la conférence des territoires au Sénat, n'était "pas très respectueux et très décevant".

Le 17 juillet, Emmanuel Macron s'était engagé devant les associations d'élus à ne pas baisser brutalement les dotations aux collectivités en 2018, mais les présentes coupes portent sur l'exercice 2017.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.