Cet article date de plus de 4 ans

Pour Carole Delga, Emmanuel Macron est "immédiatement placé devant ses responsabilités"

La présidente de la région Occitanie s'est félicitée de la victoire du camp républicain face à l'extrême-droite mais indique que le nouveau Président doit désormais "rassembler le pays, particulièrement, fracturé". 
Carole Delga et Emmanuel Macron
Carole Delga et Emmanuel Macron © AFP
"Je me félicite de la victoire du camp républicain face à l’extrême droite. Le programme de Mme Le Pen aurait été, chacun l’a bien compris, une catastrophe pour notre pays". Ce sont les premiers mots de Carole Delga, la présidente PS de la Région Occitanie, après l'élection d'Emmanuel Macron à la présidence de la République.

Mais la présidente de région indique que, selon elle, le nouveau Chef de l'Etat est "immédiatement placé devant ses responsabilités".


Au vu de cette campagne électorale inédite à bien des égards, Emmanuel Macron est immédiatement placé devant ses responsabilités. Et d’abord celle de rassembler le pays, particulièrement divisé, fracturé.


"J’attends, comme beaucoup de nos concitoyens, des signes forts et rapides de sa part notamment en matière d’écoute des territoires, de transparence, de vision claire pour le développement économique, ajoute Carole Delga dans un communiqué. Présidente de Région, je souhaite instaurer avec lui un dialogue constant et constructif car nous sommes un des principaux territoires de la France. J’espère donc le rencontrer rapidement pour travailler sur des dossiers majeurs pour notre Occitanie, notamment les lignes à grandes vitesses et les trains du quotidien, la situation de nos agriculteurs et viticulteurs, l’emploi ou l’autonomie fiscale des Régions".
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élection présidentielle politique élections région occitanie fusion des régions réforme territoriale