CARTE ACTUALISEE. Prix de l'essence en hausse, le gazole en baisse, des stations encore à sec

La pénurie de carburant dans les stations-service se poursuit. Mais la situation est en passe de s'améliorer. Les prix restent, pour leur part, fluctuants. Voici une carte en temps réel, des pompes où vous pourrez faire le plein.

Bonne nouvelle. Cela va (à peu près) mieux dans les stations services. Selon Olivier Gantois, président de l'Ufip, le syndicat des entreprises pétrolières, "on a commencé la semaine passée à 17% de stations en difficulté (manque d'au moins un produit) sur la France entière (15,7% selon des données analysées par l'AFP), et on a terminé à 9%". La tendance est donc à l'amélioration malgré une remontée, lundi 3 mars, due à l'absence de livraisons le samedi après-midi et le dimanche.

Où sont les stations vides ?

Afin d'aider les automobilistes dans leur recherche de carburant, France 3 Occitanie met à disposition cette carte interactive, régulièrement mise à jour en temps réel à partir des données du gouvernement https://www.prix-carburants.gouv.fr/ .

Elle indique les stations-service encore en mesure de fournir du carburant, les types de carburants disponibles, ainsi que les prix pratiqués.

Le point noir de l'Ile-de-France

L'Ile-de-France reste le territoire le plus impacté. L'ensemble de ses départements figurent lundi dans le top 10 des départements les plus touchés par des pénuries, selon des données gouvernementales.

L'Essonne est le département le plus touché (50,4% des stations manquent d'au moins un produit), devant le Val-de-Marne (50%), l'Indre-et-Loire (48,4%), les Hauts-de-Seine (43,4%), les Yvelines (39,5%), la Seine-Saint-Denis (38,2%) et Paris (38,2%). Des pénuries qui touchent essentiellement le super sans-plomb.

Les prix évoluent malgré la pénurie

Côté prix, l'essence a connu une petite hausse la semaine dernière, tandis que celui du gazole a très légèrement baissé selon les derniers chiffres communiqués par le ministère de la Transition écologique ce lundi.

Dans le détail, le prix au litre du sans-plomb 95 a augmenté de 1,5 centime, celui du sans-plomb 95-E10 de 2,5 centimes, et celui du sans-plomb 98 de 2,3 centimes. Ainsi, le SP 98 s'approche de la barre des 2 euros (1,9977 euro), tandis que le SP 95-E10 passe le seuil des 1,90 euro (1,9105 euro). Le litre de SP 95 classique s'affiche lui à 1,9361 euro. Pour tous ces carburants, il s'agit de plus hauts depuis le début de l'année. De son côté, le prix du gazole a diminué de 0,7 centime, à 1,8093 euro le litre.

(Avec AFP)

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité