Carte des blocages routiers : les agriculteurs repassent à l'action pour dénoncer "des mesurettes qui ne remplissent pas le frigo"

Les jeunes agriculteurs de la Haute-Garonne n'en peuvent plus d'attendre. Ils ont lancé un appel à la mobilisation, ce lundi 18 mars 2024. Ils réclament "les montants qui leur sont dus".

L'appel à la mobilisation circulait depuis plusieurs jours déjà sur les réseaux sociaux. "Tracteurs et bennes chargées", plusieurs convois se sont mis en route autour de Toulouse ce lundi 18 mars 2024. Les jeunes agriculteurs de la Haute-Garonne ont convergé dans la matinée vers l'agence de services et de paiement, chargée du versement des aides publiques européennes liées à la politique commune agricole. Explications.

Départ de convois aux quatre coins de Toulouse

Toulouse s'est retrouvée cernée par les agriculteurs ce lundi 18 mars 2024. Comme vous pouvez le constater sur la carte ci-dessus, quatre points de départ de convoi étaient annoncés :

  • Villefranche-de-Lauragais au sud-est de la ville rose
  • Muret au sud-ouest
  • Léguevin à l'ouest
  • Castelmaurou au nord

Les jeunes agriculteurs de Haute-Garonne annoncçaient vouloir rejoindre ensuite l'ASP, l'agence des services et paiement située à Balma, à 10 heures.

La circulation a été quelque peu perturbée sur certains axes routiers majeurs en direction de Toulouse. "On va se déplacer en tracteur, on va circuler sur le périphérique", avait annoncé Thomas Klunker, cosecrétaire général des JA 31.

"Des mesurettes qui ne remplissent pas le frigo"

Beaux discours et belles promesses. Depuis les grandes manifestations du début d'année, les agriculteurs disent encore attendre des actes concrets. "Dans les campagnes, rien n'a vraiment changé", estiment les jeunes agriculteurs de la Haute-Garonne.

Parmi ces promesses non tenues, celle faite par Gabriel Attal lors de son discours de politique générale : à savoir, le versement intégral des aides de la PAC au 15 mars 2024. La date fixée est passée et, selon les JA 31, "beaucoup d'agriculteurs sont encore sur le banc de touche", une situation inacceptable !".

Ce sont des mesurettes qui ne remplissent pas le frigo. (...) Nous sommes le 17 mars et je n'ai toujours rien sur mon compte en banque.

Thomas Klunker, co-secrétaire général des jeunes agriculteurs de la Haute-Garonne

Les jeunes agriculteurs estiment avoir suffisamment attendu. "La situation est déjà compliquée, elle ne fera qu'empirer", selon le représentant des JA 31, qui s'appuie sur le revenu annuel le plus faible de France pour les agriculteurs de Haute-Garonne. "Les aides, cela représente le double, voire le triple", explique Thomas Klunker.

Certains agriculteurs devraient encore toucher entre 15 et 50% de ce soutien financier de la Politique agricole commune. Pour certains, cela représente plusieurs dizaines de milliers d'euros.

Ce lundi 18 mars 2024, plusieurs dizaines d'agriculteurs ont donc décidé d'aller réclamer ce qui leur est dû. Les agriculteurs veulent "remettre un chèque en bois à l'ASP en demandant qu'ils ne nous le remplissent", annonçait dimanche soir l'un des responsables des JA 31. Arrivés à Balma, les manifestants ont déversé de vieux pneus et des branches aux portes de l'ASP.