Un cas de dengue découvert à Balma près de Toulouse, opération de démoustication programmée

Lors d'une opération de démoustication à Blagnac en 2017 / © MaxPPP
Lors d'une opération de démoustication à Blagnac en 2017 / © MaxPPP

Un habitant de Balma est porteur du virus de la dengue, importé après un voyage. Pour éviter la prolifération du virus par l'intermédiaire du moustique tigre, une opération de démoustication est planifiée dans les jours qui viennent. Une quinzaine a déjà eu lieu en Occitanie cette saison. 

Par Fabrice Valery

La cellule de veille et d'alerte de l'agence régionale de santé (ARS) d'Occitanie a été informée fin d'août d'un cas de dengue découvert par le corps médical sur un habitant de la ville de Balma, dans la banlieue de Toulouse, a indiqué à France 3 un porte-parole de l'ARS. Le malade a contracté le virus lors d'un voyage. 

En conséquence, une opération de démoustication est prévue à Balma dans les jours qui viennent afin d'éviter que le virus ne soit transmis à d'autres personnes par l'intermédiaire du moustique tigre. 

A Rabastens, dans le Tarn, une opération similaire s'est déroulée ce mardi matin après la découverte la semaine dernière d'un cas de chikungunya. 

Selon l'ARS, une quinzaine d'opérations de ce type a été menée depuis le début de la saison de surveillance du moustique tigre qui a débuté le 1er mai (et s'achèvera en novembre) : 6 dans le département de l'Hérault, 5 en Haute-Garonne, 2 dans les Pyrénées-Orientales, une dans le Gard et une dans le Tarn. 

Dans la plupart des cas, il s'agissait cette année de la dengue, en recrudescence dans la zone pacifique et en Asie. Les voyageurs contractent le virus lors de leur voyage et tombent malades pour la plupart des cas après leur retour.

Les virus de la dengue, du chikungunya ou encore de zika sont transmissibles à l'homme par l'intermédiaire du moustique tigre, qui prolifère dans notre région. C'est pour cette raison que des opérations de démoustication sont organisées dans un vaste périmètre autour du domicile du malade. 

Elles s'effectuent avant le lever du jour. Les habitants des quartiers concernés sont informés et sont priés de ne pas se trouver à l'extérieur et de fermer fenêtres et volets au moment de l'opération d'épandage.

Sur le même sujet

Sète : les berges du Barrou nettoyées par des lycéens

Les + Lus