Clap de fin pour le collectif d'artistes Mix'Art Myrys, un pan de la culture alternative disparait

Le Collectif Mix'Art Myrys quitte ce dimanche 31 mars 2024 ses locaux des Pont Jumeaux à Toulouse qu'ils occupaient depuis 19 ans. Ce départ fait suite à la fermeture administrative au public ordonné par la municipalité. D'où vient ce collectif d'artistes et quelle est son histoire à Toulouse, réponse en cinq dates clefs.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Clap de fin pour Mix'Art Myrys à Toulouse. Les artistes quittent ce dimanche leur local occupé depuis 19 ans. Retour sur l'histoire de ce collectif d'artistes autogéré en 5 dates clefs. 

1995 : La naissance

Mix’Art Myrys est un collectif d'artistes autogéré à Toulouse. Le collectif est né en 1995 à la Patte-d’Oie dans les locaux vides du fabricant de chaussures Myrys qui a donné son nom.

Durant trois décennies, ce collectif va rassembler des artistes en tout genre (arts plastiques, spectacle vivant, vidéo, musique, atelier de construction, photo) pour créer, inventer et se rencontrer.

1997 : fermeture des entrepôts Myrys

En 1997, Mix’Arts Myryrs est l’un des lieux culturels les plus fréquentés de la ville rose. Une centaine d’artistes y travaille. Mais les entrepôts Myryrs sont mis en vente. Le collectif cherche à acquérir les lieux. Un appel aux dons est lancé. 18 000 euros sont recueillis. En vain.

Les locaux sont rachetés pour un projet immobilier en septembre 1998. Le collectif doit quitter les lieux et se retrouve à la rue. Entre avril 1998 et mai 2000, les artistes occupent plusieurs lieux éphémères mais sont régulièrement expulsés par la mairie de Toulouse.

2001 : Occupation de l'ancienne préfecture

Le 19 janvier 2001, le collectif investi illégalement l’ancienne préfecture, rue de Metz. L’occupation va durer 4 ans. Immédiatement, un bras de fer démarre avec les pouvoirs publics. Ces derniers proposent des lieux alternatifs. En vain. En attendant, le collectif rassemble jusqu’à 300 artistes.

En février 2004, Nicolas Sarkozy, alors ministre de l’Intérieur, annonce qu’il veut mettre un terme à ce squat artistique. En réaction, le collectif organise un référendum local à Toulouse. 6000 votants dont 5712 soutiennent les artistes.

2005 : déménagement aux Pont-Jumeaux 

Finalement le 13 juin 2005, Mix’Arts Myryrs quitte la rue de Metz pour déménager aux Pont-Jumeaux. Le lieu a été choisi avec la mairie. Ce nouveau local va être occupé durant 19 ans.

En juin 2015, le collectif fête ses 20 ans. Mais le 20 janvier 2021, la mairie ordonne une fermeture administrative au public pour des raisons de sécurité. En mars 2022, la ville veut récupérer les locaux. Le collectif cherche alors un nouveau lieu. En vain.

 

2023 : l'épilogue

"Sans solution de relogement, une page se tourne rue Ferdinand Lassalle après 19 ans d'occupation", annonce le collectif Mix'Art Myrys sur sa page Facebook. Un ultime rendez-vous est donné au public ce dimanche 31 mars. 

Le collectif veut rester confiant pour l'avenir. Mais à ce jour aucune solution de relogement n'a été trouvée pour les artistes.