Comment les apiculteurs de la Haute-Garonne tentent de faire face au déclin des abeilles

30 % des colonies d'abeilles ont disparu cet hiver en France, constate l'Union nationale de l'apiculture française. Et si le ministère a annoncé une aide de 3 millions d'euros pour aider la reconstitution des essaims, tous les apiculteurs ne sont pas concernés.
© France 3 Midi-Pyrénées
L'hiver dernier, 30% des colonies d'abeilles ont disparu en France.

Mais si parasites, fongicides, insecticides et herbicides sont mis en cause, les chercheurs n'ont toujours pas identifié le phénomène toxique qui provoque le déclin des abeilles.

En juillet, l'Etat a décidé de débloquer 3 millions d'euros pour aider à la reconstitution des essaims. Mais tous les apiculteurs ne profitent pas de ces aides matérielles au-delà desquelles les syndicats professionnels demandent à l'Etat d'interdire les néonicotinoïdes et le gliphosate.

Voir le reportage de Delphine Gérard, Solenn Lagha, Thierry Villeger et Jean-Pierre Duntze :


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
apiculture agriculture économie