Comment la Métropole de Toulouse travaille à booster son attractivité

Publié le
Écrit par Marie Martin
Toulouse est en train de voir se concrétiser  certaines de ses actions en matière d'attractivité.
Toulouse est en train de voir se concrétiser certaines de ses actions en matière d'attractivité. © David Becus/La Dépêche du Midi/MaxPPP

L'agence d'attractivité de Toulouse Métropole, qui a pour vocation de promouvoir la ville rose en France et à l'étranger, tire ce mercredi 20 octobre un premier bilan de l'année 2021. Et les signaux sont encourageants dans plusieurs domaines.

Comme toutes les grandes métropoles françaises, Toulouse a à coeur de soigner son image et de rester dans la compétition des villes attractives. 
L'agence d'attractivité de Toulouse Métropole, née de la fusion de So Toulouse Convention Bureau, de l'Office de Tourisme de Toulouse et d'Invest in Toulouse (l'agence de développement économique), a été créée pour cela, et agit désormais sous la bannière "Toulouse a tout".

Ce mercredi 20 octobre 2021, l'agence publie un premier bilan de son action et de ses résultats pour l'année en cours. Et certaines orientations semblent bien se concrétiser ou sont sur le point de l'être.

Le tourisme : un été qui transforme l'essai

Comme l'ensemble de la région Occitanie, destination estivale préférée des Français cette année, Toulouse a bénéficié d'une embellie sur le front du tourisme. Avec de meilleurs résultats que ceux espérés en ce deuxième été sous Covid. "La saison touristique a finalement dépassé les attentes des différents acteurs, avec un bel effet de rattrapage par rapport à 2019, année de référence dans le tourisme", explique l'agence d'attractivité de Toulouse Métropole.
En effet, et à titre d'exemple, "l’hôtellerie en centre-ville a ainsi connu des taux d’occupation supérieurs aux prévisions, à l’exception de la zone aéroportuaire qui subit encore les conséquences de la crise sanitaire".

Parmi les succès notables de l’été, on retiendra entre autres les sites représentatifs de l’ADN Toulousain, dont notamment la Cité de l’espace qui dépasse le niveau record atteint en 2019 avec presque 120 000 visiteurs, ou encore Aéroscopia en progression constante, notamment sur le mois de juillet, en hausse par rapport à 2019.

Selon l'agence, les touristes ont redécouvert que Toulouse était une ville d'eau, les activités fluviales ont décollé avec notamment le lancement de nouveautés comme les bateaux électriques. 

Effet d'une promotion publicitaire offensive ? Quoi qu'il en soit, des campagnes avaient été lancées dès le mois de mai à destination de cibles familiales et locales, en France (bassins de Nouvelle-Aquitaine, Pays de la Loire et Auvergne-Rhône-Alpes) et en Espagne. Et, on le sait, la crise sanitaire a vu se modifier nos habitudes de consommation de vacances, nous amenant à séjourner en métropole et à (re)découvrir des terrritoires voisins, voire notre région elle-même.
A Toulouse, la durée des séjours s'est aussi allongée : quatre jours, contre deux auparavant en moyenne.

Les tournages en progression

Les tournages cinéma et télévision sont un indicateur important de l'attractivité d'une ville et Toulouse a reconnu il y a plusieurs années que ce n'était pas forcément son point fort. Est-ce en train de changer ? Les chiffres de 2021 semblent le prouver. Le Bureau créé à cet effet a "accompagné six tournages diversifiés et de grande qualité, soit 96 jours de tournage dont les retombées sont significatives pour le territoire" : 

  • Avril 2021 : Juliette dans son bain, long métrage de fiction par Jean-Paul Lilienfeld, produit par Siècle Productions pour Arte. Onze jours de tournage à Toulouse et 30 techniciens toulousains employés.
  • Juillet-Août 2021 : Dominique Personne, court métrage de 20 minutes réalisé par Camille Pernin et produit par Vertical Productions. Huit jours de tournage à Toulouse, et 25 techniciens toulousains employés. 
  • De mai à juillet 2021: AZF, une série de 4 documentaires de 30 minutes, réalisée par Sandrine Mercier et Juan Hidalgo, produit par Les films du Sud, France 3 Occitanie et VEO productions.Quinze jours de tournage et 20 techniciens toulousains employés. 
  • Septembre-Octobre 2021 : La Séria, série de 6 épisodes de 26 minutes, réalisée par Amic Bedel et produite par Anderandera Production / Piget Films. Seize jours et 14 techniciens toulousains employés. 
  • Octobre 2021 : Le cours de la vie, long-métrage réalisé par Frédéric Sojcher et produit par Tabo Films avec Géraldine Nakache, Agnès Jaoui et Jonathan Zaccaï. Seize jours et neuf étudiants conventionnés ENSAV.
  • 11 octobre-19 novembre 2021 : Toutouyoutou, série de dix épisodes de 26 minutes, réalisée par Julien Patry, produit par Agat Films - Ex Nihilo pour OCS. Le tournage est prévu pour une durée de 30 jours sur la Métropole.

Les tournages de trois longs métrages sont également prévus dans la Métropole toulousaine d'ici la fin de l'année.

Une offre inédite et unique 

Afin d'allier cette potentielle attractivité cinématographique avec l'ADN de Toulouse, à savoir l'aéronautique, Toulouse On Air propose des décors emblématiques et un studio dédié de décors aérospaciaux, pour lequel Le Grand Set, Aviasim, l’Aéroport de Toulouse-Blagnac, l’Aérodrome de Francazal, la Cité de l’Espace, Aéroscopia, Les Ailes Anciennes et L’Envol des Pionniers se sont associés. Une offre à promouvoir désormais dans le courant de l'année 2022.

Reprise de la filière événementielle

2021 voit également la reprise de la filière événementielle, après une année blanche en raison de l'épidémie de Covid. "Plusieurs dossiers de candidature de congrès majeurs de filières stratégiques, telles que l’Education, la Santé ou encore les Biotechnologies ont été déposés pour des événements jusqu’en 2025", indique l'agence pour l'attractivé de Toulouse Métropole.

L'inauguration en septembre du MEETT, le nouveau parc des expositions et Centre de congrès de Toulouse, devrait accompagner cette reprise : des congrès d’envergures sont attendus à Toulouse en 2022, comme par exemple ITS Europe, le grand rendez-vous européen des Systèmes de Transport Intelligents qui se tiendra en mai 2022, avec quelques 3 000 participants.

Accueillir des entreprises françaises et internationales

L'implantation d'entreprises est aussi un marqueur fort de l'attractivité d'une ville. Toujours selon l'agence dédiée de Toulouse Métropole, celle-ci retrouverait un niveau d'installation à la hauteur de celui de 2019, avec l'arrivée d'une trentaine d'entreprises d'ici la fin de l'année 2021, dans des domaines d'avenir comme la mobilité intelligente, le New Space, les Biotech, l’aviation verte et légère ou encore l’hydrogène.
L'installation de sociétés étrangères a tout de même été sérieusement freinée par le contexte sanitaire mondial.

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.