• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

La compagnie aérienne Germania dépose le bilan et annule tous ses vols au départ de Toulouse

Un avion de la compagnie Germania sur le tarmac de l'aéroport de Toulouse-Blagnac. / © Arnaud Beinat / MaxPPP
Un avion de la compagnie Germania sur le tarmac de l'aéroport de Toulouse-Blagnac. / © Arnaud Beinat / MaxPPP

La compagnie aérienne allemande Germania a déposé le bilan et annoncé mardi sur son site internet l'annulation de tous les vols qu'elle prévoyait. Les quatre liaisons hebdomadaires que la compagnie prévoyait d'assurer pendant le printemps et l'été au départ de Toulouse sont supprimées. 

Par Laurence Boffet

La compagnie allemande, Germania, a déposé le bilan et annoncé ce mardi l'annulation de tous les vols qu'elle prévoyait pour les 37 avions de sa flotte.  Cette compagnie aérienne à bas coûts desservait des destinations touristiques autour de la Méditerranée et au Moyen-Orient principalement depuis l'Allemagne et la Suisse. Elle avait aussi misé sur des départs depuis Toulouse et depuis les aéroports de Stockholm-Arlanda et de Londres-Gatwick.
 

Quatre vols supprimés au départ de Toulouse

La compagnie qui transportait plus de quatre millions de passagers annuels avait ouvert quatre vols hebdomadaires au départ de Toulouse-Blagnac. Elle desservait pendant le printemps et l'été Dubrovnik en Croatie, Funchal à Madère et Oujda et Tanger au Maroc. 
"Nous sommes évidemment navrés de cette annonce, en particulier pour les passagers qui avaient prévu d’emprunter les quatre liaisons directes proposées par Germania au départ de Toulouse, au printemps prochain", réagit-on ce mardi matin du côté de l'aéroport de Toulouse-Blagnac. "Cet hiver, Germania ne proposait pas de vol au départ de Toulouse, hormis une liaison vers Finkenwerder, en Allemagne, destinée au personnel d’Airbus."
Pour la direction de l'aéroport, il est trop tôt pour dire si d'autres compagnies vont se positionner sur les créneaux de Germania.
 

Des problèmes de financement

Germania dit ne pas avoir pu réunir les financements nécessaires pour "couvrir un besoin à court terme en liquidités". "Notre seule possibilité était de nous déclarer insolvables. C'est bien sûr l'incidence qu'aura cette décision sur nos salariés que nous regrettons le plus", a écrit le directeur général, Karsten Balke.
 "Des événements imprévisibles tels que des hausses considérables du prix du kérosène l'été dernier avec affaiblissement simultané de l'euro face au dollar, des retards importants dans l'intégration d'appareils au sein de la flotte et un nombre inhabituellement élevé d'opérations de maintenance nécessitées par les appareils de la compagnie ont été de lourds fardeaux pour l'entreprise", a expliqué Germania.
 

Des excuses présentées aux passagers

Karsten Blake a également présenté ses excuses aux passagers qui avaient acheté un billet. Ceux qui l'avaient acheté auprès d'un autre voyagiste, au sein d'une formule comprenant vol et hébergement, "peuvent contacter leur tour-opérateur afin d'organiser un autre transport", a expliqué Germania. "Pour les passagers qui ont réservé directement avec Germania, il n'y a malheureusement pas de droit à un transport de substitution".

 

Sur le même sujet

... adoptée par les cyclistes

Les + Lus