Conflit Israël-Palestine : un nouveau rassemblement de soutien à Gaza interdit à Toulouse, la préfecture invoque des troubles à l'ordre public

La préfecture de Haute-Garonne a décidé d’interdire un nouveau rassemblement de soutien à la Palestine organisé ce mardi 31 octobre à 18h à Toulouse par Solidarité Palestine Toulouse et l’ Association France Palestine Solidarité. Des interdictions systématiques mais beaucoup bravent l'interdit.

Depuis les attaques du Hamas en Israël, tous les rassemblements de soutien à la Palestine ont été interdits à Toulouse. Le préfet réitère son interdiction pour la manifestation de ce 31 octobre à 18h.

"Troubles à l'ordre public"

L'initiative de Solidarité Palestine Toulouse et de l’Association France Palestine Solidarité prévue ce mardi soir est officiellement interdite. Pour la 5ème fois depuis le début du conflit entre Israël et le Hamas, La préfecture de Haute-Garonne juge "risqué" l'appel à manifester lancé en soutien au peuple palestinien sur les allées Jean-Jaures.

"Ce rassemblement présente des risques de troubles à l’ordre public et en particulier, le risque qu’y soient tenus des propos pénalement répréhensibles d’incitation à la haine, contraires à la dignité de la personne humaine", précise le communiqué de la Préfecture, rappelant qu'il intervient "dans un contexte de hausse notable du nombre d’actes antisémites en France".

Des rassemblements quand même

Depuis les attaques, commis sur le sol israélien par le Hamas le 7 octobre 2023, et la riposte de Tsahal en Palestine, Pierre-André Durand  préfet de la région Occitanie et de la Haute-Garonne a systématiquement interdit les rassemblements en soutien au peuple palestinien.

Des interdictions qui n'ont pas empêché les militants de descendre dans la rue. Le 18 octobre, des centaines d'étudiants ont manifesté à la faculté du Mirail. Le 12 octobre, plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées sur les allées Jean-Jaurès. Le 25 octobre, 160 personnes ont appelé au cessez-le-feu à Gaza. Et ce samedi 28 octobre, deux rassemblements étaient prévus. Des actions symboliques se sont tenues en centre-ville. 48 personnes ont été verbalisées.