Coronavirus : l'une après l'autre les fédérations et ligues sportives suspendent compétitions et entraînements

Conséquence du développement exponentiel de l'épidémie de coronavirus en France, une à une les fédérations et ligues sportives suspendent leurs compétitions dans les catégories amateurs autant que professionnelles. Les entraînements sont supprimés pour toutes les tranches d'âge.
C'est l'une des conséquences du développement exponentiel de l'épidémie de coronavirus en France : une à une les fédérations et ligues sportives suspendent leurs compétitions.
Des décisions prises dans les instances nationales, et qui doivent ensuite être mises en application par les ligues et districts dans chaque Région et chaque département.

A Toulouse, tant au niveau du football que du rugby, c'est un crève-coeur pour les dirigeants et les bénévoles des deux ligues régionales.
Côté football, toutes les compétitions dans les catégories amateurs sont suspendues, après concertation entre la ligue d'Occitanie et les dirigeants des districts.
Dans le même temps une circulaire est adressée aux présidents de tous les clubs pour leur demander que les entraînements soient supprimés pour toutes les tranches d'âge, des écoles de football jusqu'aux vétérans.

Nous sommes conscients de cette crise sanitaire : il faut éviter les regroupements et les déplacements; ça fait partie de la solidarité nationale

explique Jean-Claude Couailles, président de la ligue d'Occitanie de football.

Le ballon rond est bien le sport numéro un dans la région avec 1 200 clubs et 165 000 licenciés.
Les deux sièges de la ligue, à Toulouse comme à Montpellier, seront fermés et les personnels fonctionneront en télétravail. Des mesures identiques ont été prises par la Ligue d'Occitanie de Rugby, à la suite d'une réunion de crise qui s'est tenue ce vendredi matin.

Toutes les compétitions régionales de rugby, tous les rassemblements et toutes les réunions sont gelées, conformément à l'intervention du Chef de l'Etat et aux décisions de la FFR

détaille Pierre Cibot, directeur général de la ligue régionale.

Le rugby c'est 400 clubs et 70 000 licenciés concernés : contrairement à son homologue du football, le siège toulousain restera ouvert mais avec un personnel restreint pour assurer la continuité du service aux clubs.

Le casse-tête des sports pros

Pour les sports professionnels la décision est plus difficile à prendre, compte-tenu des enjeux économiques (droits télé, billetterie, sponsors) et de la difficulté de reporter des matches dans un calendrier national et international qui laisse très peu de marge de manoeuvre quant aux dates disponibles.
C'est pourquoi dans un premier temps, l'option choisie était celle de faire disputer les matches malgré tout, mais à huis-clos, pour réduire les effets négatifs d'une telle mesure.
Ce vendredi matin la ligue de football professionnelle (LFP) vient de rendre publique sa décision de suspendre immédiatement les championnats de Ligue 1 et de Ligue 2 "jusqu'à nouvel ordre".
Une attitude copiée par le championnat d'Angleterre.
L'hypothèse envisagée est le report de l'Euro 2020 à l'été 2021, ce qui libérerait 4 semaines pour mener à terme les championnats interrompus.
Quelles en seront les conséquences sur la suite - et la fin de la saison ? C'est ce qui inquiète supporters et dirigeants des clubs de Midi-Pyrénées : que ce soit autour du TFC - actuel dernier de Ligue 1 - comme de Rodez, qui lutte crânement pour se maintenir en Ligue 2, l'avenir s'écrit avec des points d'interrogation.
D'ores et déjà la Direction des violets a pris acte de cette suspension et annoncé aux joueurs qu'ils seraient en vacances la semaine prochaine.


Le handball à son tour

Du côté du handball, le choc de Lidl Starligue entre le Fénix de Toulouse et le HBC Nantes, prévu mercredi soir 18 mars au Palais des sports, a été reporté à une date ultérieure qui reste à déterminer.
La ligue nationale (LNH), après avoir consulté les représentants des clubs, des joueurs et des entraîneurs, a décidé de suspendre toutes les compétitions, élargiues aux deux ligues professionnelles, jusqu'au 5 avril.
Un choix qui a déjà été fait par les autorités du basket et du volley-ball.
Du côté du rugby la ligue nationale professionnelle (LNR) a avancé sa décision, qu'elle devait prendre lundi 16 mars : dès ce vendredi peu après 15 heures une réunion extraordinaire de son comité directeur a acté la suspension du Top 14 et de la Pro D2, sans préciser de durée.

Une question de fréquence

Le problème est celui de la fréquence des matches : on peut jouer au handball un jour sur deux, au football un jour sur trois, mais l'intensité physique du rugby ne permet pas de disputer plus d'un match par semaine.
Un éventuel report de 5 journées de compétition (par exemple) risque de rendre quasiment impossible l'achèvement normal des saisons de Top 14 et pro D2, matches retour et phases finales incluses.
Du coup cette mesure va influer - plus encore que pour le football - sur le résultat sportif du championnat : classement final, titre de champion, places qualificatives pour les coupes d'Europe, promotions et relégations...
Pour le Sporting Club d'Albi (81) qui a été relégué en fédérale 1 à l'inter-saison et se bat pour remonter en Pro D2, cette situation fait peser des inquiétudes sur cette ambition, et sur l'équilibre budgétaire du SCA qui a demandé un gros effort financier à ses sponsors en échange d'une remontée rapide en division professionnelle.
Des conséquences qui vont contraindre les dirigeants de la fédération (FFR) et des clubs pros à se pencher sur les solutions envisageables : ils ont toute la durée de l'interruption pour ce faire.


Cyclisme et sport auto aussi

Du côté des sports "individuels" le cyclisme est aussi impacté : la course à étapes Paris-Nice s'achèvera samedi soir 14 mars; l'étape du dimanche 15 qui devait se courir autour de la ville de Nice est purement et simplement annulée.
Le "Giro (Tour d'Italie) programmé du 9 au 31 mai prochains, est reporté : ses nouvelles dates seront annoncées début avril.
Le Grand Prix de Formule 1 d'Australie, qui devait ouvrir la saison ce dimanche, est lui aussi annulé. Celui du Vietnam est reporté.
Toujours en sport automobile : le Grand Prix d'Albi (Tarn) est annulé, et les "Coupes de Pâques" du circuit de Nogaro (Gers) sont reportées au mois de jullet prochain.
Par ailleurs la fédération française de ski a annoncé l'interruption de toutes ses compétitions. En outre la totalité des stations de ski pyrénéennes d'Espagne et de la Principauté d'Andorre sont fermées.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé sport football rugby handball