Coronavirus : les avions d'Air France en maintenance à Toulouse pour un futur redécollage

Plus de 80% des avions d'Air France sont cloués au sol depuis le 23 mars dernier en raison de la crise du coronavirus et des fermetures des frontières. La compagnie a immobilisé ses appareils sur 3 sites en France, dont Toulouse. Les équipes de maintenance préparent le retour dans les airs.  
 

© Air France
Un avion, qui ne vole pas pendant plusieurs semaines, ne pourra pas redécoller du jour au lendemain.
C'est pourquoi les techniciens de la maintenance sont à pied d'oeuvre pour prendre soin de la flotte d'Air France actuellement immobilisée. 


180 avions à surveiller dont 10 à Toulouse

Sur les 224 appareils de la compagnie, 180 sont à l'arrêt.  En revanche pas de répit pour les mécaniciens.
A Toulouse, 25 personnes continuent de travailler par roulement tous les jours sur le site de maintenance d'Air France.
 
Un avion en maintenance à Orly
Un avion en maintenance à Orly © Air France


Afin d’assurer la protection des salariés, toutes les activités non-essentielles telles que le réaménagement des cabines ont été suspendues. Seules sont assurées les opérations de maintien de la navigabilité des appareils stockés. Il s'agit de mettre en oeuvre les directives et recommandations des constructeurs. 

Chez Air France, nous avons opté pour une période stockage actif qui correspond à une durée d'immobilisation de 1 à 3 mois. Cela représente 150 heures de travail réparties en 3 phases explique un représentant d'Air France. 


Une maintenance essentielle

La première phase, dite de stockage initial, consiste à protéger certaines parties de l'appareil, les sondes, les capteurs. A arrimer les fans des réacteurs ou encore à bâcher certains moteurs et trains d’atterrissage.‬

Il faut aussi laisser 10 à 20% de carburant dans les réservoirs précise le porte-parole de la compagnie. Il faut absolument éviter que les joints sèchent. Il faut aussi vérifier le taux d’humidité dans la cabine de l’appareil. Il doit rester stable.
 

© Air France



Dans un second temps, les mécaniciens au sol vont procéder à une vérification régulière de ces protections et du système hydraulique de l'avion. Ils doivent aussi faire rouler l'avion une fois tous les 7 à 14 jours pour bouger les pneus. Et enfin effectuer régulièrement un ralenti, une remise en route du moteur. 

 

Réacteur d'un avion d'Air France protégé pour la période de stockage
Réacteur d'un avion d'Air France protégé pour la période de stockage © Air France



Ce n'est que dans ces conditions que l'avion pourra être remis en route lors de l'annonce de la reprise des vols. Pour la troisième phase, un entretien sera nécessaire 2 jours avant le redécollage. 

44 avions toujours en vol 

 
Les techniciens de maintenance d'Air France poursuivent également le suivi des avions encore en vol dans le cadre de la desserte des destinations clés. Les autres avions du groupe, qui continuent leurs rotations, effectuent des rapatriements des ressortissants français et européens et des vols cargo, notamment dans le cadre du pont aérien entre la France et la Chine, avec le transport de matériel médical et de masques.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
aéronautique économie coronavirus : envie d'évasion santé société social
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter