Coronavirus : le conseil départemental de Haute-Garonne va donner des bons d'achats aux personnes à faibles ressources

Le conseil départemental de la Haute-Garonne vient d'annoncer la mise en place d'un dispositif d'aide alimentaire pour les familles à faibles revenus. Il sera mis en oeuvre pour le mois d'avril.

L'aide du conseil départemental 31 prendra la forme de bons nominatifs pour l'alimentation et l'hygiène.
L'aide du conseil départemental 31 prendra la forme de bons nominatifs pour l'alimentation et l'hygiène. © Patrick Lefevre/MaxPPP
"La crise sanitaire que nous traversons entraîne dans son sillon une crise économique et une crise sociale", a expliqué le président du conseil départemental de Haute-Garonne, Georges Méric, dans un communiqué en date du 2 avril 2020. "Nos politiques publiques sont guidées par la solidarité humaine. La crise sanitaire que nous traversons entraîne dans son sillon une crise économique et une crise sociale. Nos politiques publiques sont guidées par la solidarité humaine". Ainsi la collectivité annonce-t-elle la mise en place d'une aide d'urgence à destination des personnes les plus fragiles économiquement. Il s'agit de "bons solidaires" pour acheter des produits d'alimentation et d'hygiène. 

Qui peut y prétendre ?

Ces bons solidaires seront attribués aux familles, aux personnes isolées, aux étudiants en situation de précarité du fait de la crise, sur conditions de ressources. "Après examen de la demande, des titres de paiement nominatifs, à hauteur de 150 euros par mois, seront mis à disposition des bénéficiaires". Un numéro de téléphone et une adresse mail dédiés seront mis en place à la mi-avril, afin de réceptionner les demandes. Contacté par France 3 Occitanie, le conseil départemental 31 précise que ces bons seront ensuite envoyés par la poste. 
Le dispositif des bons sera reconductible.

En lieu et place de l'aide à la cantine

D'autre part, la collectivité départementale met également en place un système d'aide pour les parents bénéficiant habituellement du soutien financier du département pour la restauration de leurs enfants au collège.

Concrètement, les familles pour lesquelles la restauration scolaire était prise en charge à 100 % par le département recevront un titre de paiement de 60 euros par mois. Celles qui étaient aidées à hauteur de 50 % recevront quant à elles 30 euros par mois. Cela représente 8 700 bénéficiaires pour la première catégorie, 13 000 pour la seconde.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société solidarité