Coronavirus : à Toulouse, une association propose de s'occuper gratuitement des animaux des soignants

L'association toulousaine Le Resto des Zanimos propose de prendre soin gratuitement des animaux de compagnies des soignants, occupés sur le front du Covid 19. Une centaine de bénévoles s'est déjà fait connaître.

Les bénévoles se proposent de promener les chiens des soignants.
Les bénévoles se proposent de promener les chiens des soignants. © Patrick Lefevre/MaxPPP
Infirmiers, aides soignants, médecins,... le personnel de santé est mis à rude épreuve depuis plusieurs semaines. Des journées à rallonge aux chevets des malades qui les empêchent parfois de s'occuper de leurs animaux de compagnies. A Toulouse​, l’association Le Resto des Zanimos, qui d’habitude vient en aide aux chiens des sans-abri et des plus précaires, a décidé de les soulager dans leur quotidien.

Un appel aux bonnes volontés

Une page Facebook a été créée le 20 mars pour recenser les bénévoles. Une centaine de personnes, à Toulouse et ses environs, s'est déjà inscrite.

Promenade, croquettes et câlins

Les bénévoles ont pour mission de promener les chiens, de remplir les gamelles des chats, de faire quelques caresses, voire même de garder les animaux durant la nuit. Valérie Livert, la présidente de l'association explique :

Pour éviter les déplacements, nous demandons surtout aux voisins de soignants de se faire connaître

Pour l'instant, peu de soignants se sont signalés, "par manque d'information certainement, beaucoup ne savent pas que l'on a monté cette initiative" rajoute Valérie Livert "Nous avons élargi notre proposition d'aide aux malades hospitalisés."

Des soins pour les animaux des malades hospitalisés

Deux personnes malades ont déjà pu confier leur animal de compagnie. "Un monsieur a dû être hospitalisé et comme il n'avait personne pour s'occuper de sa petite chatte d'un an, une jeune bénévole s'est proposée de la garder chez elle. Dans ce cas, l'animal est récupéré temporairement." Même chose pour une dame âgée qui a pû confier sa chienne le temps de son hospitalisation. 

Valérie Livert, la présidente des Restos des Zanimos confie : "Je suis persuadée que, si nous ne faisons rien, on va assister dans les prochains jours à de nombreux abandons d'animaux. On veut éviter qu'ils payent les pots cassés de cette crise sanitaire et aussi soulager les soignants dans cette épreuve difficile."
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société solidarité animaux nature