Covid. Masques, vaccination, tests, isolement : petite piqûre de rappel alors que le nombre de cas repart (légèrement) à la hausse

Publié le

La pandémie de Covid-19 connaît une légère résurgence, ramenant sur le devant de la scène des sujets tels que les masques, les vaccins, les tests et les protocoles d'isolement. Découvrez les dernières informations essentielles pour rester informé et protégé.

En cette fin de l'été, les masques fleurissent probablement dans votre entourage. Le signe d'une légère reprise de l’épidémie de coronavirus. Les masques, les vaccins, les tests, l'isolement. Tous ces sujets nous sont sortis un peu de l'esprit. Alors nous vous proposons une petite piqûre de rappel. 

  • Le masque

Actuellement, malgré une légère hausse des cas, les hospitalisations restent maîtrisées. Ce qui n'empêche pas le ministre de la Santé d'envisager un possible retour du masque obligatoire en fonction de l'évolution de l'épidémie de Covid-19. "Aujourd’hui les remontées sont localisées, l’augmentation des passages dans les services hospitaliers est mesurée", a toutefois assuré Aurélien Rousseau le 19 août sur l'antenne de France Inter. Le port du masque pourrait évenutellement être de nouveau requis à l'hôpital, dans les transports en commun en cas de symptômes, voire pendant certaines situations publiques. 

Pour le moment, si le port du masque n'est pas imposé, il est vivement conseillé si vous présentez des symptômes ou que vous avez été déclarés positifs.

  • La campagne de vaccination automnale

Une campagne de rappel de vaccination contre le Covid-19 est prévue pour l'automne 2023, visant principalement les personnes à risque de formes graves. Selon la Haute Autorité de santé (HAS), un délai minimum de 6 mois est nécessaire après la dernière injection ou infection.

Les vaccins ARN messager adaptés au variant Omicron sont recommandés en première intention pour le rappel, avec des alternatives pour les personnes non éligibles. Pour les personnes âgées de moins de 30 ans, il est recommandé de recevoir les vaccins Comirnaty de Pfizer-BioNTech.

Les personnes de 65 ans et plus, celles avec des comorbidités, les immunodéprimées, les femmes enceintes, les résidents en Ehpad et autres groupes vulnérables sont concernés. Les gestes barrières restent nécessaires malgré la vaccination. Les lieux de vaccination varient, du médecin à la pharmacie. Le transport vers le professionnel de santé est pris en charge sous conditions. Plus d'informations sont disponibles en ligne sur des sites officiels tels que datavaccin-covid.ameli.fr et vaccination-info-service.fr.

  • Les test Covid

Le dépistage du Covid-19 est toujours disponible pour ceux présentant des symptômes tels que le rhume, la fièvre, etc. Les tests sont réalisables en laboratoire ou en pharmacie, à travers des tests PCR ou antigéniques. Depuis mars 2023, le remboursement des tests n'est plus automatique. Il est désormais partiellement couvert, avec un reste à charge pour le patient, pouvant être remboursé par les mutuelles dans la plupart des cas. Cependant, les tests restent gratuits pour les personnes à risque élevé ou pour certaines catégories spécifiques.

Le coût des tests varie en fonction du type, du professionnel et du lieu. Les autotests coûtent environ 3 euros en pharmacie, les PCR sont d'environ 40 euros en laboratoire, et les tests antigéniques sont autour de 20 euros en pharmacie.

Les délais pour obtenir les résultats diffèrent également : les tests PCR fournissent des résultats en 24 à 48 heures, les tests antigéniques en 30 minutes, les autotests en moins de 30 minutes, et les tests sérologiques en laboratoire sont rendus en 24 heures.

  • Vous êtes positifs

Après un test positif au Covid-19, l'obligation d'isolement à domicile a été levée. Même malade, vous pouvez aller travailler. Cependant, il est crucial de maintenir certaines mesures pour protéger autrui. Les gestes barrières doivent être maintenus, et il est important d'éviter tout contact avec des personnes vulnérables. Même en l'absence de symptômes, il est recommandé d'adopter un comportement similaire à celui en cas de symptômes, notamment en privilégiant le télétravail.

En ce qui concerne les arrêts de travail, depuis le 1er février, il n'est plus possible de solliciter un arrêt de travail dérogatoire via le site dédié de l'Assurance maladie. Seul un médecin peut à présent délivrer un arrêt de travail standard. Le délai de carence, appliqué habituellement pour tous les arrêts de travail, est désormais également applicable. De plus, un test positif au Covid-19 ne garantit plus automatiquement le bénéfice des indemnités journalières, celles-ci sont soumises à une vérification des conditions d'ouverture des droits.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité