COVID. Toulouse échappe à l’alerte maximale coronavirus (pour le moment)

Toulouse a obtenu un sursis. Malgré la dégradation de ses indicateurs concernant le coronavirus, la ville rose ne passe pas en alerte maximale. Le gouvernement attend l’évaluation de l’efficacité des dispositions déjà annoncées la semaine dernière.

Le masque est obligatoire sur toute la ville de Toulouse (Haute-Garonne) depuis le 21 août.
Le masque est obligatoire sur toute la ville de Toulouse (Haute-Garonne) depuis le 21 août. © GEORGES GOBET / AFP
C'est un ouf  de soulagement ! Toulouse a obtenu un sursis et ne bascule pas, dès ce jeudi 1er octobre, en alerte maximale coronavirus. Après les tensions apparues lors du passage de Marseille en "rouge écarlate", le gouvernement a fait le choix de la concertation avec les élus locaux. Le premier ministre Jean Castex souhaiterait attendre l’évaluation de l’efficacité des dispositions déjà annoncées la semaine dernière avant de prendre de nouvelles mesures plus restrictives.

Une information confirmée par le maire de Toulouse, Jean-Luc Moudenc, à nos confrères de l'Agence A2PRL
A l’issue de sa rencontre avec le Premier ministre, Martine Aubry, maire de Lille avait déjà déclaré à la presse, jeudi matin  : “Nous avons demandé au Premier ministre, qui l’a accepté, de nous laisser 15 jours à partir de samedi dernier, c’est-à-dire encore 10 jours, pour vérifier si les mesures qui avaient été prises par le gouvernement (...) portent leurs fruits."

La peur d'une fermeture complète

La perspective d’un passage en alerte maximale fait frémir les restaurateurs, les patrons de salles de sport et les Toulousains eux-mêmes. 

Si la ville rose venait à atteindre le niveau supérieur de lutte contre le Covid-19, les bars et restaurants, les gymnases, ou certains lieux collectifs qui accueillent du public risqueraient de fermer.Tout dépend de trois indicateurs :
  1. Le taux d’incidence doit être supérieur à 250 cas pour 100.000 habitants sur les 7 derniers jours
  2. Le taux d’incidence pour les personnes de plus 60 ans doit être supérieur à 100 cas pour 100.000 habitants 
  3. Le taux d’occupation des places en réanimation par des patients atteints du virus doit dépasser les 30%
Ces derniers jours, pour la semaine du 21 au 27 septembre, ces seuils ont été dépassés sur Toulouse.  
Le taux d’incidence pour l'ensemble de la population de Toulouse métropole se situait à 260,97%.
Le taux d’incidence pour les plus de 65 ans toujours sur l'agglomération atteignait les 137,42%.
 

Seul le pourcentage de patients atteints du Covid par rapport aux capacités de réanimation n'est pour l'heure pas établi pour Toulouse. Selon Santé publique France, 49 personnes seraient en service réanimation en Haute-Garonne, soit 18% des places au total.

Dans son point presse hebdomadaire ce jeudi, Olivier Véran le ministre de la santé, a évoqué le cas des métropoles ou la situation est tendue comme à Toulouse. Et il prévient, la ville rose pourrait basculer en zone d’alerte maximale dès la semaine prochaine si le taux d’occupation en réanimation augmente.

 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société