De la rue au Printemps de Bourges, l'incroyable parcours de la jeune chanteuse Dinaa

Elle n'a que 19 ans et pourtant, c'est déjà une évidence artistique. La jeune chanteuse toulousaine n'en finit pas de gravir les étapes. Chanteuse dans la rue, artiste sans le savoir, elle vient de se produire au Printemps de Bourges et de gagner sa place pour le Rose Festival de Bigflo & Oli. Découverte de ce diamant brut à ne surtout pas polir.

À la première écoute, on sent qu'il se passe quelque chose. Un brin de voix, sans maniérisme, sans faute de goût. Un talent naturel qui demande qu'à se découvrir.

De la rue au Printemps de Bourges

Dinaa n'en revient pas d'être là, à la rencontre d'un public de plus en plus nombreux. Elle ne visait pas de carrière, elle ne savait pas c'était une artiste. Et pourtant. "Je ne rêve pas d'être une star. Tout ça n'est qu'un exutoire... Pas d'arrangements, d'auto-tune, musique brut c'est mon pêcher" clame-t-elle dans la chanson "Mélo" qui ouvre son premier EP.  

Une fraîcheur, une évidence rarement prise au dépourvu. Musicienne, auteur-compositrice, chanteuse avec une guitare, on pense sans doute à Tracy Chapman mais aussi à l'inoubliable interprète des "Poèmes de Michelle" aujourd'hui disparue : Teri Moïse. "J'ai commencé à chanter, j'avais 2 ans, dans la voiture de ma mère. Puis j'ai chanté dans la rue à Grenoble, une école qui ne pardonne pas. C’est quelqu’un qui m’avait croisé dans la rue qui avait envoyé mon profil à A2H."

A2H est un rappeur-chanteur-compositeur-arrangeur qu'elle écoute. Elle décide de reprendre l'un de ses titres "Angoisse". "C'est un morceau qui me touche particulièrement. Je l’ai écouté quand je partais de chez mes parents et que ça n'allait pas. Je l’ai fait comme ça. Je l’ai filmé sur mon tel et je l’ai posté sans but précis. C’est un morceau personnel pour moi. J’ai mon interprétation par rapport à mon vécu."

Un moment compliqué dans sa jeune vie, un morceau qui lui colle à la peau et transpire. Posté sur les réseaux, elle reçoit un jour un message de son interprète initial. A2H l’a félicitée pour son interprétation et lui demande si elle écrit des choses. Elle pense alors à une arnaque. Elle contacte même un avocat pour vérifier. S'ensuit des échanges téléphoniques et une rencontre. "A2H m’a félicité. J’ai envoyé mes morceaux. On a décidé de se rencontrer. Il m’a parlé d’un EP. Je suis allée chez lui a Paris et je lui ai joué mes morceaux."

Depuis elle a sorti son premier EP en mars avec 8 titres. Le Printemps de Bourges la repère et la sélectionne pour les Inouïs qui s'intéressent aux artistes émergents. Elle vient également de remporter un autre tremplin : celui pour jouer au Rose Festival de Bigflo & Oli à Toulouse.

Reportage France 3 Occitanie Emmanuel Watt Eric Coorevits Claire Bénétreau Fabrice Ratel.

Le spleen joueur

"Les rêves qui parlent" c'est le titre de son premier EP assez prémonitoire. Dinaa n'a que 19 ans mais on sent déjà beaucoup d'aisance dans son style et énormément de maturité dans ses textes notamment pour le Chant des Sirènes.

Aujourd’hui j’suis naufragée, plus le droit d’être fragile.
Le corps qui crève sur le rocher, cadavre échoué le cerveau à dix milles.
Je pousse des cris à la Ligie
Toujours pas dead à la limite

Sans doute l'un des morceaux les plus aboutis de l'album, aux arrangements sobres et efficaces avec une interprétation sans fioriture. Dinaa se joue des graves comme des aigus, sans forcer, juste ce qu'il faut. Des morceaux souvent empreints d'Angoisses, comme le titre de sa reprise de A2H, un spleen joueur dont elle arrive à se jouer. 

Reportage France 3 Occitanie : Sandra Wachlewicz Elsa Leroy Johan Touleron Joël Eon

durée de la vidéo : 00h02mn52s
Portrait de la jeune chanteuse Toulousaine Dinaa : premier EP et sélection des "Inouïs" du Printemps de Bourges ©FTV

Pour preuve de sa maturité, le morceau "Fantome" écrit à 14 ans sur son copain de l'époque. Des faits banals mais magnifiés par sa voix. "Les 3/4 du temps, j’écris sur des instrumentaux. J’écoute beaucoup de rap souvent mes textes, je fais du rap avec, c’est pour ça qu’ils sont différents. Ensuite je prends ma guitare et là je mets des accords et je transforme ça en chanson."

Musicalement, il y a aussi "Lisa". Toujours le spleen et cette capacité d'avoir écrit quelque chose où tout le monde peut se reconnaître. Encore une fois, l'interprétation est sobre, intelligente avec une progression dans le morceau. "C'est ma première compo partagée sur les réseaux, un morceau qui me tient à cœur, écrit dans l’objectif que ça touche du monde. Les autres sont plus persos. Je venais d’ouvrir Tik Tok, j’ai eu plus de 500 000 vues sur ma vidéo, aujourd’hui plus de 700 000 c’est du n’importe quoi! J’ai reçu beaucoup de messages qui m’ont dit que ce morceau les avait aidés dans leur quotidien, à relativiser. Cette Lisa, c’est un peu n’importe qui." Oui mais ce n'est pas n'importe quoi.

Une ascension fulgurante

En quelque mois elle a franchi les étapes tout en restant elle-même. Cette rencontre avec A2H, les premiers concerts comme celui du Metronum à Toulouse en première partie de Patrice qu'elle écoute depuis son plus jeune âge. Elle est invitée pour des émissions sur France Bleu ou Culture Box sur FTV, des reportages sur France 3 Occitanie. Puis la surprise d'être sélectionnée pour les Inouïs du Printemps de Bourges. "C’était assez fou. Je ne savais pas qu’on m’avait inscrite. J’ai fait une résidence, un coaching, première expérience de scène. Pour le concert au Metronum c’était fou, mon premier concert à Toulouse, les gens étaient dans le son."

Malgré ce début de reconnaissance, elle ne change pas. On n'a sans doute pas fini d'entendre parler de cette jeune artiste. Il faut juste souhaiter que ce diamant brut ne soit pas poli par des productions trop mercantiles ou de mauvais goût. "À la base je ne fais ça pour moi. Faire de la musique n’était pas mon objectif. L’avenir ? Je ne sais pas trop. Mon objectif : continuer sur ma lancée, kiffer au maximum, profiter à fond de ce qu’on me donne."

(Avec Sandra Wachlewicz et Emmanuel Watt)

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité