Demi-finale du Top 14 Stade Toulousain - Racing 92 : les clés qui pourraient influer sur le sort du match

Le Stade Toulousain affronte le Racing 92 en demi-finale du Top 14, vendredi 9 juin à 21h05 à San Sebastián (Espagne). À quelques heures de la rencontre, voici les clés de cette qui pourraient conditionner l'issue de cette demi-finale.

Les observateurs et les spécialistes l'affirment : le Stade Toulousain est le grand favori de la demi-finale de Top 14 vendredi 9 juin à 21h05 contre le Racing 92. Ce match, qui se déroule à la Reale Arena (anciennement Anoeta) de San Sebastián en Espagne, sourira aux Toulousains s'ils maîtrisent certaines clés de cette partie, en plus de leur qualité de jeu qui n'est plus à prouver.

Attaquer fort pour perturber les Racingmen

S'il y a bien un enseignement à tirer du barrage du Racing 92, c'est bien leur entame de match : lors de leur barrage, les Franciliens n'ont pas laissé le Stade Français respirer jusqu'à la 30e minute en menant 20 à 3. Les hommes de Laurent Travers ont effectué une entame similaire face à Clermont et Toulon en fin de saison régulière, et menaient rapidement au score.

Méfiance donc pour les Toulousains, qui ne doivent pas donner confiance au Racing 92. Même si ces derniers connaissent des trous d'airs et laissent souvent leurs adversaires revenir au score, ils sont capables de semer le doute grâce à leur collectif. 

Enfoncer la mêlée adverse

L'autre conclusion qu'a dû tirer Ugo Mola du barrage de son adversaire, c'est la faiblesse de sa mêlée. Après avoir maîtrisé la 1ère mi-temps contre le Stade Français, le Racing a subi et n'a pas pu compter sur son pack pour résister. "Le rugby, on dit souvent que c'est l'école de la vie. Ce n'est pas parce que vous êtes passé à côté quatorze ou quinze minutes que tout est remis en cause" philosophait Laurent Travers en conférence de presse, pour dédramatiser face aux critiques. 

Cela tombe bien, le Stade Toulousain est efficace en mêlée grâce à ses nombreux internationaux (Marchand, Baille, Willis). Ugo Mola a même opté pour l'Anglais Willis et François Cros dans le pack, pour apporter du poids supplémentaire. 

Les rucks et la touche, spécialités parisiennes

"La touche, c'est le dada de Laurent". Jeudi 8 juin en conférence de presse, l'entraîneur du Stade Toulousain a bien conscience des spécialités de son homologue Laurent Travers. Il sait de quoi il parle : les Ciel et Blanc ont survolé cette phase de jeu cette saison, et notamment en barrage. Les Toulousains sont prévenus.

Chaque ballon vaudra cher, et ils se joueront beaucoup dans les rucks. Les Toulousains savent y faire, notamment grâce à Julien Marchand, très bon gratteur de ballons. Mais là aussi, le Racing 92 a des arguments à faire valoir : c'est l'équipe qui remporte le plus de rucks cette saison, avec 96% de rucks gagnés.

Le Stade Toulousain a davantage de talent et d'expérience pour cette demi-finale. Mais il ne faudra pas se faire surprendre sur les points forts du Racing, pour continuer de croire au bouclier de Brennus, deux ans après le dernier sacre de la troupe d'Ugo Mola

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité