Départementales 2021 en Haute-Garonne : des élections locales laboratoire des divisions de la gauche

Les socialistes qui dominent le département depuis Vincent Auriol en 1945 devront pour la première fois de l’histoire de l’élection s’opposer à leurs alliés historiques dans tous les 27 cantons. 54 fauteuils sont à pourvoir les 20 et 27 juin et 8 listes sont en compétition.

C’est un sans-faute pour les socialistes à la présidence du département de la Haute-Garonne depuis l’après-guerre : 
la SFIO de Vincent Auriol (1945-1947) et d’Eugène Montel (1947-1966), puis le règne du PS avec Léon Eeckhoutte (1966-1988) et Pierre Izard (1988-2015) qui concéda son fauteuil à l’âge de 80 ans à l’actuel président sortant du département Georges Méric et candidat à sa réélection. La Haute-Garonne est un bastion du parti socialiste en France.

Une hégémonie de 76 ans

C’était l’âge d’or du parti. Il composait ses listes, imposait ses candidats et ses alliés n’avaient d’autre choix que de s’exécuter s’ils voulaient exister. 
Mais la donne a changé depuis l’affaiblissement du parti à la dernière présidentielle, son candidat Benoît Hamon ne ralliant que 8,37% des électeurs haut-garonnais en 2017. 
Moins de 10%, un score inimaginable qui a donné de grandes idées d’émancipation à ses enfants turbulents d’autrefois. 

Ainsi EELV présentera des candidats dans les 27 cantons du département. 
Une première pour le parti écolo, convaincu que la tendance souffle dans ses voiles et que le moment est venu de marquer le territoire à un an de la présidentielle. 

Même motivation et même stratégie pour le parti de Jean-Luc Mélenchon. 
Il n’est plus question d’esquisser le moindre binôme avec le PS. LFI présentera 20 candidats sur les 27 cantons en Haute-Garonne. 

La majorité présidentielle et Les Républicains solubles dans 7 cantons

Les macronistes poursuivent leur travail de dynamitage de la droite d’ici la présidentielle avec la volonté à peine voilée d’affaiblir Les Républicains et d’élargir leur majorité toujours plus vers la droite. Une conquête qui passe par les territoires. 

Ainsi, LREM et LR présenteront des binômes dans 7 cantons. 
Dans d’autres cantons LREM et LR seront opposés :
La République en Marche sera seule dans 7 cantons et Les Républicains dans 14. 
C’est un autre laboratoire in vivo des tensions et psychodrames qui s’annoncent à droite pour les campagnes présidentielle et législatives. 

L’autre pari du RN 

Le Rassemblement National anciennement Front National n’a jamais vraiment percé en Haute-Garonne (16,71% 1er tour présidentielle 2017, 23,69% pour Jean-Luc Mélenchon) mais l’important est ailleurs pour le parti de Marine le Pen : participer aux débats, avancer ses thèmes de prédilections dans une actualité marquée par les préoccupations sécuritaires et préparer le terrain des idées à sa candidate à la présidentielle. Le RN sera présent dans tous les cantons du département.

Signe de l’évolution de l’extrême-droite : c’est la première fois qu’elle sera en mesure de se présenter sur les 27 cantons de la Haute-Garonne alors que les candidats à la candidature lui faisaient traditionnellement défaut. En 2015, le FN avait créé la surprise en se qualifiant dans 11 cantons sur 27, dont 7 duels FN/PS.

Au total, tous partis et mouvements confondus, 8 listes présenteront 137 binômes de candidats en Haute-Garonne. Soit 274 candidats

Liste des binômes candidats par canton aux Départementales 2021 en Haute-Garonne.

Ici comme ailleurs, les élections départementales seront l’anti chambre de la présidentielle. 
Les résultats seront particulièrement suivis par le PS s’il devait subir un nouvel émiettement de son électorat sur l’une de ses dernières places fortes.

L'assemblée départementale sortante compte 54 élus. La majorité de gauche (PS, PRG et DVG) en totalise 48 sur 54. Le département de la Haute-Garonne gère un budget de 1,43 milliard d'euros.

La composition du Conseil départemental depuis 2015.

Débats sur France 3

France 3 Occitanie organise des débats pour les Départementales 2021 en Occitanie.

Lundi 7 juin :

  • Sur l'antenne de France 3 Midi-Pyrénées : 22h50 Haute-Garonne, 23h20 Gers et 23h55 Ariège.
  • Sur l'antenne de France 3 Languedoc-Roussillon : Pyrénées-Orientales et Lozère.

Lundi 14 juin :

  • Sur l'antenne de France 3 Midi-Pyrénées : 22h50 Tarn-et-Garonne, 23h20 Tarn et 23h55 Lot.
  • Sur l'antenne de France 3 Languedoc-Roussillon : Gard et Aude.

Mercredi 16 juin :

  • Sur l'antenne de France 3 Midi-Pyrénées : 22h50 Aveyron et 23h25 Hautes-Pyrénées.
  • Sur l'antenne de France 3 Languedoc-Roussillon : Hérault.

Retrouvez les derniers sondages par région et les dernières infos sur ces élections et sur les Départementales en Occitanie.