Des lots de fromages de chèvre retirés de la vente pour cause de listeria dans sept départements dont la Haute-Garonne

La ferme EARL de Villiers dans l'Indre annonce ce mardi 11 mai, le retrait de la vente de ses fromages de chèvre au lait cru, et ce dans 7 départements parmi lesquels la Haute-Garonne. En cause : la bactérie Listeria. Les produits étaient en vente en épicerie et dans plusieurs grandes surfaces.

illustration.
illustration. © Maison du fromage

Dans un communiqué, en date du mardi 11 mai 2021, l'exploitation agricole de Villiers, basée dans l'Indre, annonce avoir retiré de la vente et procédé à un rappel de tous ses fromages fermiers de chèvre au lait cru, en raison de la présence de la Listeria, une bactérie qui peut entraîner des complications chez les personnes fragiles comme les enfants, les personnes âgées, les patients aux défenses immunitaires basses et les femmes enceintes.

Ces fromages ont été commercialisés entre le 12 avril et le 10 mai, en vente directe à la ferme, en épicerie, et dans plusieurs grandes surfaces situées dans sept départements (Haute-Garonne, Indre, Moselle, Rhône, Vienne, Haute-Vienne et Val-de-Marne), détaille l'EARL de Villiers.

Ces fromages fermiers de chèvre au lait cru (AOP Pouligny Saint-Pierre, bûches, crottins, pavés, pyramides cendrées) sont vendus notamment dans les enseignes suivante : Leclerc, Super U, Vival, Netto, Spar, Proxy, Carrefour, Panier Sympa, et comportent le code fabricant FR 36.114.001 CE.

Les magasins "ont mis en place des affichettes au niveau des rayons afin d'en informer les consommateurs", ajoutent les responsables de la ferme. Les clients qui détiendraient les fromages concernés ne doivent pas les consommer et sont invités à les jeter.

Les personnes qui en auraient consommé et qui présenteraient de la fièvre, isolée ou accompagnée de maux de tête, et des courbatures sont invitées à consulter leur médecin traitant en lui signalant cette consommation.

EARL De Villiers

En cas de doute, le fabricant appelle les clients à "se renseigner auprès du personnel du magasin pour savoir si le produit est concerné par l'alerte".

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société alimentation