• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Deux ans de prison avec sursis requis contre l'ancien maire de Saint-Gaudens dans une affaire de banqueroute

© France 3 Occitanie
© France 3 Occitanie

L'ancien maire de Saint-Gaudens est poursuivi pour banqueroute dans la gestion d'un centre pour mal voyants. Une peine de deux ans de prison avec sursis a été requise contre Jean-Raymond Lépinay qui crie au scandale. Le tribunal correctionnel de Toulouse rendra sa décision le 3 décembre.

Par Juliette Meurin

L'ancien maire de Saint-Gaudens comparaissait ce lundi 1 er octobre devant le tribunal correctionnel de Toulouse pour banqueroute.
Cela concerne sa gestion du centre pour mal voyants Epicure. Un centre géré par une SEML (Société d'Economie Mixte Locale) impliquant la commune et la communauté de communes.
On reproche à Jean-Raymond Lépinay d'avoir provoqué la cessation de paiement de la société alors qu'il était le liquidateur. 

L'ancien maire de Saint Gaudens affirme qu'il a agit dans l'intérêt général pour faire baisser la dette de la ville en signant un contrat confidentiel réduisant la dette de 8,9 millions d'euros à 1 million d'euros. Il explique que c'est le nouveau maire (Jean-Yves Duclos) qui a pris la responsabilité de rejeter cet accord.

Voir le reportage de Michel Pech et Stéphanie Bousquet

 

Sur le même sujet

Lozère : 600 pilotes pour le Trèfle lozérien entre Causses, Gorges du Tarn et Aubrac

Les + Lus