• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

A Balma, près de Toulouse, un hôtel en grande partie détruit par un incendie

Le deuxième étage de l'hôtel Kyriad de Balma a été détruit par un incendie dans la nuit de vendredi à samedi. / © Jean-Pierre Duntze / France 3 Occitanie
Le deuxième étage de l'hôtel Kyriad de Balma a été détruit par un incendie dans la nuit de vendredi à samedi. / © Jean-Pierre Duntze / France 3 Occitanie

L'hôtel Kyriad de Balma, près de Toulouse a été en grande partie détruit par un incendie dans la nuit de vendredi à samedi. Il n'y a pas eu de victime. Les clients de l'hôtel ont tous été évacués et relogés dans un autre établissement à proximité.

Par Patrick Noviello et Laurence Boffet

Plus de chambre, plus de porte, des murs à ciel ouvert... Ce samedi matin, il ne reste plus grand chose du deuxième étage de l'hôtel Kyriad de Balma. Et plus grand chose de sa toiture non plus. L'hôtel a été la proie d'un violent incendie dans la nuit. Et il a fallu plusieurs heures aux pompiers pour en venir à bout.
 

Incendie dans une chambre

Le feu s'est déclaré dans une chambre du deuxième étage vers 2h00 du matin. Il s'est rapidement propagé et la majorité de l'étage a brûlé ainsi que les combles. Douze chambres de l'établissement ont été évacuées. Les 21 clients de l'hôtel ont tous été relogés à l'hôtel Ibis un peu plus loin. 45 pompiers sont intervenus. Vers 5h30, l'incendie était maîtrisé. 
L'incendie a en grande partie détruit le deuxième étage de l'hôtel. / © Laurie Colinet / France 3 Occitanie
L'incendie a en grande partie détruit le deuxième étage de l'hôtel. / © Laurie Colinet / France 3 Occitanie
L'heure est maintenant au nettoyage et à l'enquête. Elle a été confiée à la gendarmerie.
 

Des pompiers très sollicités

Les pompiers de Toulouse ont eu fort à faire cette nuit. En plus de cet incendie, ils ont aussi dû maîtriser deux feux dans des appartements dans le centre ville de la ville rose.
Le premier s’est déclenché peu après 20 heures, dans un immeuble au 21 rue Lafayette. Il serait parti d'un appartement du dernier étage avant de se propager aux combles. Il a fallu mobiliser pas moins de quatre lances à incendie pour le circonscrire. Une cinquantaine de pompiers étaient à la manœuvre à quelques mètres de la place du Capitole.

Peu avant minuit, c’est au troisième et dernier étage d’un autre immeuble, 1 rue de Beaucaire, quartier Amouroux, que le feu s’est déclaré. Les flammes ont entièrement détruit les combles et les 2500 mètres carrés de toiture du bâtiment.
Là encore quatre lances ont dû être déployées pour en venir à bout.


 

Sur le même sujet

Un rassemblement à Perpignan pour demander

Les + Lus