Finale de la Coupe de France. Toulouse remporte la Coupe de France après une victoire royale (5-1) contre Nantes

Publié le Mis à jour le

Toulouse la voulait, Toulouse l'a remportée : les Violets remportent la Coupe de France 2023 après une finale gagnée avec panache, spectacle et maîtrise. En face, les Nantais ne se sont jamais mis au niveau de l'évènement. 66 ans après, Toulouse remporte la deuxième Coupe de France de son histoire.

La fête se prolonge dans les vestiaires du Stade de France, Philippe Montanier avait perdu une finale en 2014 avec Rennes, il la gagne avec Toulouse en 2023. Et dans le vestiaire violet, il y a des moments savoureux.

Un bonheur immense pour le président du club de Toulouse, Damien Comolli. En trois années de prèsidence, il a redonné vie au TFC et gagne ce samedi soir la coupe de France, 66 ans après.

durée de la vidéo : 00h00mn49s
Damien Comolli, président Toulouse FC : "C'est irrationnel !" ©R. Surrans / FTVI

"We are the champions" résonne au Stade de France !

durée de la vidéo : 00h00mn45s
"We are the champions" au stade de France ©P.Lagorce / FTVI

Les joueurs du TFC soulèvent la coupe de France, la place du Capitole exulte à 700 kilometres du Stade de France !

durée de la vidéo : 00h00mn45s
Se Canto chant occitan place du Capitole ©M. Cellier / FTVI

Aussitôt le coup de sifflet final, les joueurs du TFC et les supporters laissent éclater leur joie immense après cette finale de rêve.

Toulouse FC l'a fait ! les Toulousains sont victorieux de la Coupe de France, après une victoire sans appel face à Nantes (5-1). Revivez les meilleurs moments de ce match, et les festivités qui s'en suivent.

Toulouse vainqueur de la Coupe de France !

C'est terminé. Toulouse remporte la Coupe de France après une finale maîtrisée de mains de maîtres face à des Nantais totalement dépassés. C'est historique : les Violets remportent la deuxième Coupe de France de leur histoire. Les supporters toulousains sont aux anges !

Toulouse l'a fait !

87e : les Nantais commencent à quitter le stade. Les dernières minutes de la partie sont anecdotiques, même si le Téf ne relâche pas la pression.

85e : le match est plié. Les supporters chantent "on est les champions". Le Toulouse FC va remporter la Coupe de France 2023, 66 ans après !

Le coach toulousain fait participer les jeunes 

82e : ultimes changements pour le Téfécé. Comme un clin d'oeil à la coupe Gambardella jouée par les Pitchouns en 2019, Rouault et Diarra entrent sur le terrain (les deux joueurs avaient joué cette finale de compétition pour jeunes cette année-là). Philippe Montanier fait participer les jeunes à cette fête.

Toulouse en met un cinquième !

80e : ...mais le ballon revient sur Aboukhlal : le Marocain contrôle et envoie un boulet de canon en pleine lucarne ! 5-1 pour le Téfécé !

79e : Branco van den Boomen s'élance pour le frapper. Sa frappe puissante s'écrase sur le mur...

78e : ce but n'atteint pas vraiment les Toulousains. Ratao combine devant la surface avec Onaiwu et obtient un super coup-franc.

76e : nouveau changement à Toulouse. Ratao remplace Chaïbi.

Nantes réagit enfin et inscrit un but

73e : le capitaine nantais s'élance et marque en force plein axe, sous la barre. Nantes sauve l'honneur, 4-1.

70e : pénalty pour Nantes ! Sur une action côté droit, Centonze est fauché dans la surface. Ludovic Blas va frapper le pénalty.

Nantes impuissant

68e : double-changements pour le Téfécé. Sous les applaudissements du virage violet, Dallinga cède sa place à Onaiwu. Sierro supplée le capitaine, Brecht Dejaegere. 

66e : nouveau corner pour le FC Nantes. Ludovic Blas le frappe, mais l'arbitre signale une faute sur le portier toulousain.

64e : Nantes a le ballon mais Nantes bute sur la défense toulousaine. Les Canaris obtiennent néanmoins un corner après un dégagement de la tête de Nicolaisen.

Le Téfécé s'en rapproche

60e : place du Capitole, c'est le feu, les supporters sont en trance. Toulouse est à 30 minutes de remporter cette Coupe de France !

durée de la vidéo : 00h00mn14s
Supporters TFC en liesse place du Capitole ©S. Bousquet / FTVI

58e : grosse occasion nantaise. Après un corner, le ballon revient sur Moussa Sissoko. Mais il dévisse complètement sa reprise du gauche, qui s'envole dans les tribunes.

Le FCN frustré

55e : la tension monte après une faute du nantais Moutoussamy, qui accroche Dejaegere puis dégage le ballon. Monsieur Millot plaide la pédagogie, et rappelle simplement à l'ordre le milieu de terrain.

52e : première vraie incursion canarie dans la surface toulousaine. Même si sa tête passe au-dessus, Ludovic Blas est signalé hors-jeu.

Toulouse en gestion

50e : le rythme est beaucoup moins soutenu, Toulouse gère son avantage. Devant ses supporters, van den Boomen va frapper un corner.

47e : les supporters des deux camps font craquer les fumigènes dans ce début de seconde mi-temps. Jaunes d'un côté, rosées de l'autre. 

durée de la vidéo : 00h00mn38s
Fumigènes. Joie des supporters du TFC au stade de France. ©P.Lagorce / FTVI

C'est reparti au Stade de France, Toulouse doit finir le travail

Après cette mi-temps, Antoine Kombouaré réagit et effectue trois changements. Delort, Moutoussamy et Ganago entrent, à la place de Simon, Pallois et Mollet. Pas de changement côté Violets.

L'ancien toulousain Moussa Sissoko a réagi à la pause au micro de France 2. "On a été nul. Il va falloir tout changer et montrer un nouveau visage en seconde mi-temps. Même si on perd, il faut perdre avec dignité" a-t-il avoué."

Mi-temps : Toulouse mène 4-0 et a une main sur le trophée

45e : sous l'air du "Se canto", l'arbitre de la rencontre renvoie les joueurs aux vestiaires. Les Nantais sifflent encore leurs joueurs et déploient une banderole : "le FCN est à vendre". Toulouse mène 4-0, du  jamais vu en Coupe de France, à la pause. La victoire en Coupe de France n'a jamais été aussi proche !

43e : la mi-temps approche et Nantes ne réagit toujours pas dans cette partie. Au contraire, ce sont les Toulousains qui sont dangereux sur chaque attaque.

Le Téf en patron sur le terrain

37e : les Toulousains récitent leur football. Les supporters du Téf chantent déjà des "olé, olé" pour chambrer leurs adversaires. Les Nantais sont frustrés, à l'image de Pallois, averti d'un carton jaune après une vilaine faute sur Aboukhlal.

34e : scène saisissante dans le public. Les Toulousains exultent, applaudissent et se font entendre. En face, les fans nantais sifflent leurs propres joueurs. 

Et de 4 ! Toulouse déroule face à Nantes 

31e : Toulouse enfonce Nantes grâce à un nouveau but de Dallinga : après une super action, Aboukhlal déclenche une frappe, mal repousée par Lafont. Le buteur néerlandais traîne devant le but, et pousse tranquillement le ballon au fond.

26e : cette première mi-temps ressemble beaucoup au quart de finale joué contre Rodez, durant lequel les Toulousains se montraient chirurgicaux sur chaque action. C'est encore le cas ce soir : le Téf marche sur l'eau.

Toulouse 3 Nantes 0 !

23e : et 3-0 ! Sur une ouverture magnifique de Gabriel Suazo, Thijs Dallinga file derrière la défense nantaise et ajuste Alban Lafont d'un sublime lob. Toulouse est en démonstration !

21e : les Nantais ont un peu plus le ballon depuis quelques instants. Mais le gardien toulousains, Kjetil Haug, n'a pas encore eu de ballons chauds à gérer. 

Au Capitole, l'ambiance est aussi folle

Pendant ce temps-là, place du Capitole, des milliers de Toulousains font déjà la fête. 

durée de la vidéo : 00h00mn15s
Les supporters exultent place du Capitole. ©Ayham Khalaf / FranceTV

16e : sur le banc nantais, les visages sont déjà fermés, comme on peut le voir sur l'écran géant du stade. Les hommes d'Antoine Kombouaré peinent à se montrer dangereux. 

11e : les Nantais réagissent enfin. Sur un corner, Kjetil Haug maîtrise mal sa sortie et le ballon revient sur un Nantais. Il frappe, mais Suazo dégage tout proche de sa ligne de but. 

Le Toulousain Logan Costa inscrit un doublé !

8e : Logan Costa, encore lui ! Après ce coup-franc, le ballon est remis dans la surface en deux temps. Le défenseur surgit de nouveau et place une nouvelle fois sa tête, malgré la déviation de Lafont !

7e : Toulouse insiste. Sur coup-franc, van den Boomen la tente en puissance. Mais c'est contré par le mur. 

6e : nouveau ballon à négocier pour le Téfécé dans le camp nantais. Mais cette fois, les Nantais récupèrent difficilement le cuir.

4e : ce but récompense un début de match offensif des Toulousains, qui ne se posent pas de question. En face, les Nantais sont sonnés. 

But pour Toulouse !

3e : premier corner pour le Téf : c'est botté par van den Boomen. Logan Costa est seul au point de pénalty et catapulte la balle au fond !

2e minute : les Toulousains attaquent le match fort et investissent le camp nantais. Ce sont eux qui maîtrisent ce début de partie.

C'est parti !

Le coup d'envoi est donné par les Toulousains. La rencontre sera dirigée par Monsieur Benoît Millot.

Les joueurs sur le terrain

Après un spectacle de quelques minutes, les joueurs entrent sur la pelouse, avec la traditionnelle Marseillaise qui est entonnée. Quelle ambiance !

Dans un décor de fête, le stade est pratiquement plein, les chants des deux équipes se répondent. Il y a quelques instants, le chant toulousain "Se canto" a retenti dans l'enceinte du Stade de France.

Les hommes de Philippe Montanier sont à l'échauffement depuis quelques minutes. Dans un mélange de sifflets nantais et d'acclamations toulousaines, le coup d'envoi approche.

Philippe Montanier aligne presque les mêmes que face à Annecy

Pour ce match historique, Philippe Montanier a conservé ce qui a fonctionné en Coupe de France. Il titularise le gardien numéro 2, Kjetil Haug, ainsi que le défenseur central Logan Costa à la place d'Anthony Rouault. Pour le reste, c'est du classique, avec notamment la triplette du milieu Spierings-Dejaegere-van den Boomen. 

Du côte nantais, l'entraîneur Antoine Kombouaré opte pour une équipe assez défensive. La formation jaune et verte n'évoluera qu'avec un seul attaquant. Les anciens toulousains Alban Lafont et Moussa Sissoko sont tiulaires. 

Des supporters déjà chauds

Vers 19h15, les joueurs sont entrés sur la pelouse pour une reconnaissance du terrain. Les supporters du Téf ont commencé à élever la voix pour se faire entendre. Les tribunes se garnissent de plus en plus, avec du jaune d'un côté, et du violet de l'autre. 

L'édition du 19/20 de France 3 Occitanie, c'est dans quelques instants, avec bien sûr, une partie de l'édition en direct du Stade de France. Des reportages en direct des bus des supporters et l'ambiance au plus près des tribunes sont notamment à suivre.

durée de la vidéo : 00h07mn55s
Toulouse en finale de la coupe de France. Regardez la page spéciale proposée par France 3 Occitanie ©FTVI

Les supporters toulousains arrivent au stade

Les Toulousains arrivent petit à petit au Stade de France. Les 51 bus sont arrivés au nord de Paris : les supporters sont prêts à mettre l'ambiance aux abords du stade de France. Pour rappel, près de 25.000 fans violets garniront l'enceinte ce soir.

Au rugby, Toulouse échoue en Coupe d'Europe

À 16 heures, le Stade Toulousain disputait la demi-finale de Coupe d'Europe au Leinster (Irlande). Malheureusement, les hommes d'Ugo se sont inclinés 41 à 22, et sont donc éliminés de la compétition. Au tour du Téfécé d'entrer en lice, dans moins de trois heures désormais.

En lever de rideau de cette finale de Coupe de France, une autre finale a lieu sur la pelouse du Stade de France. C'est celle de la coupe Gambardella, la compétition nationale des moins de 19 ans. Toulouse l'a jouée en 2019, et l'avait perdue face à Saint-Etienne. En 2023, la finale oppose actuellement Clermont à Monaco. À la pause, les Monégasques sont devants (2-1).

Départ des supporters et grilles devant les tribunes

Pour cet évènement, près de 25.000 supporters toulousains sont attendus dans les travées du Stade de France. La majorité a effectué le trajet en bus ou en train aujourd'hui, en partant très tôt. L'ambiance s'annonce bouillante.



Les deux clubs abordent cette finale avec des dynamiques différentes : Toulouse est pratiquement maintenu en Ligue 1, après sa dernière victoire à Lorient (0-1). En face, le FC Nantes est en danger, et flirte avec la zone de rélégation (16e, 32 points). Cette mission maintien pourrait trotter dans la tête des Canaris, au contraire des Violets, complètement libérés pour soulever le trophée. 

Aux abords de l'enceinte, l'ambiance pourrait être un peu moins festive : des syndicats appellent à manifester avec sifflets et cartons rouges, en signe de protestation contre la réforme des retraites. La préfecture de Paris a pris un arrêté pour interdire les sifflets, "susceptibles de générer des troubles publics". À l'inverse, les cartons restent autorisés.

Autre polémique : l'implantation de grilles avec des pics, devant les tribunes actives des deux camps. Les groupes de supporters les ont vivement critiquées sur les réseaux sociaux. L'association nationale des supporters a même saisi le tribunal administratif d'une requête de référé-liberté, et l'a indiqué sous forme de thread sur Twitter. 

Invité de la matinale de RMC samedi 29 avril, Laurent Nuñez, le préfet de police de Paris, a justifié l'implantation de ces grillages. "Les grilles levées, ça empêche d'abord l'envahissement de la pelouse" a-t-il argué. "Il y a des dispositifs de sécurité de sécurité qui font que les grilles se baissent en cas de mouvement de foule."

Un argument qui ne devrait pas satisfaire les supporters toulousains, eux qui ont pu célébrer la qualification en finale à Annecy avec leurs joueurs, en pouvant les congratuler et les serrer dans leurs bras.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité