Ecroué pour l'agression d'une vieille dame en maison de retraite à Toulouse

Un homme de 20 ans a été placé en détention provisoire pour l'agression nocturne d'une femme de 91 ans, trouvée ligotée dans sa chambre d'une maison de retraite de Toulouse le 3 août

La rue de la Colombette à Toulouse
La rue de la Colombette à Toulouse © Google street
A l'issue de sa garde à vue, l'homme mis en cause avait été déféré jeudi soir devant un juge d'instruction. Il a été mis en examen pour "séquestration" et "vol
aggravé" puis placé en détention.
"L'affaire n'est pas terminée", a dit le parquet de Toulouse, en ajoutant qu'il pourrait y avoir eu d'autres agresseurs.
La victime avait été découverte dimanche dernier, attachée sur son lit, dans un établissement pour personnes âgées du quartier Saint-Aubin, dans le centre de Toulouse.
La résidente, surprise dans son sommeil au cours de la nuit, avait reçu des coups. Ses effets personnels, notamment des bijoux, avaient été dérobés.
De source proche de l'enquête, l'homme incarcéré était sans domicile fixe. Durant sa garde à vue, il a nié être l'auteur de l'agression tout en reconnaissant avoir été présent dans la chambre où ses empreintes ont été relevées. Mais ses explications n'ont pas convaincu les magistrats.
Le jeune homme - déjà condamné notamment pour vol aggravé - affirmait s'être rendu dans la chambre, au deuxième étage, en pleine nuit, "après avoir entendu du bruit", a rapporté le quotidien La dépêche du Midi. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers