• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Épuisement professionnel : une clinique toulousaine spécialisée dans la prise en charge de ce syndrome

Apprendre à mettre des mots sur le mal : une première étape cruciale dans la guérison... / © France 3 Occitanie
Apprendre à mettre des mots sur le mal : une première étape cruciale dans la guérison... / © France 3 Occitanie

En France, 36 % des actifs auraient déjà fait un burn out, selon la Sécurité Sociale. Ce syndrome d'épuisement professionnel n'est pas officiellement reconnu comme une maladie par l'OMS. A Cornebarrieu (31), une clinique s'est spécialisée dans la prise en charge collective de ce mal.

Par Marie Martin

Le travail rend-il malade ? Depuis les années 90, le nombre de personnes souffrant de problèmes de santé psychologique au travail augmente de façon préoccupante. 

Bien que le syndrome d'épuisement professionnel (communément appelé burn out) ne soit pas reconnu officiellement comme une maladie par l'OMS (organisation mondiale de la santé), la Sécurité Sociale parle de plus de 30 % des actifs touchés par ce mal.

En cause, le stress chronique. Il serait à l'origine d'un cas sur deux d’absentéisme, en Europe. C'est dire l'urgence de le prendre en considération, de le prévenir et de le soigner.

A Cornebarrieu, près de Toulouse, en Haute-Garonne, la clinique des Cèdres s'est spécialisée dans la prise en charge de ce symptôme d'épuisement professionnel. 
L'hôpital de jour de psychiatrie "Le cèdre bleu" accueille depuis janvier 2010 des ateliers collectifs de travail. Y sont accueillis des patients "stabilisés" à qui l'on veut éviter une hospitalisation ou une réhospitalisation.

A raison de trois heures par semaine, durant cinq semaines, il s'agit d'échanger, en groupe de six à huit personnes. Comprendre d'où vient le mal, verbaliser son vécu professionnel, identifier les stresseurs professionnels. Et surtout prendre conscience de son équilibre personnel entre travail, famille, amis et loisirs.

A l'aide d'une image, celle d'un tabouret à quatre pied censé représenter ces quatre "piliers" de la vie, chacun comprend quelle place avait pris le travail, au détriment d'un ou de tous les autres "pieds". 

La population accueillie présente une grande variété : hommes, femmes, tout âge, tout niveau de responsabilité confondus. Tous sont en arrêt de travail depuis plusieurs mois. L'épuisement professionnel frappe souvent sans prévenir. Il est d'autant plus difficile à surmonter.

Le burn out est phénomène grandissant. Depuis leur création, ces ateliers de psychothérapie et travail ont accueilli près de 400 patients. Dont deux tiers ces trois dernières années...

Voir le reportage de Delphine Gérard et Thierry Villéger, de France 3 Occitanie :
 
Épuisement professionnel : une clinique toulousaine spécialisée dans la prise en charge de ce syndrome

Sur le même sujet

De la source du Danube au Grau-du-Roi en kayak : une aventure de plus de 7 000 km

Les + Lus