Etat d'urgence : nouvelle interpellation dans le quartier de la Reynerie à Toulouse

Publié le Mis à jour le
Écrit par F. Valéry avec B. Frédiani
Lors de l'interpellation de l'homme à la Reynerie
Lors de l'interpellation de l'homme à la Reynerie © B. Frediani / France 3

La BRI et la SDAT sont intervenues dans la nuit de lundi à mardi sur réquisition administrative et ont notamment interpellé un homme dans le quartier de la Reynerie.

durée de la vidéo: 01 min 27
Nouvelle perquisition à Toulouse La Reynerie

Plus de 10 jours après les attentats de Paris et le décret instituant l'état d'urgence dans le pays, les policiers sont de nouveau intervenus en pleine nuit pour interpeller au moins un homme dans le quartier de la Reynerie à Toulouse, ont constaté sur place des journalistes de France 3.

Vers 4 heures du matin dans la nuit de lundi à mardi, la Brigade de Recherche et d'Intervention (BRI) et la sous-direction antiterroriste de la PJ (SDAT) ont mené une perquisition dans un appartement du quartier sur réquisition du préfet. 

Un homme a été interpellé et placé en garde à vue. D'après nos informations, deux kilos de résine de cannabis ont été saisis à son domicile. Le lien de cet homme avec la mouvance terroriste n'est pas formellement établi. 

Dans la soirée de lundi et ce mardi matin, d'autres perquisitions ont été menées dans le Tarn à Saint-Sulpice et Saliès

Depuis le début de l'état d'urgence de nombreuses réquisitions administratives ont été menées dans la région, particulièrement à Toulouse. Elles visent parfois les personnes connues pour être en lien avec le milieu de l'islam radical, dont certaines ont été assignées à résidence. Souvent, elles ne débouchent que sur des procédures "incidentes" (trafic de drogues, détention d'armes, etc). 

Jusqu'à présent aucune intervention dans notre région n'a eu lieu en lien direct avec les attentats de Paris. 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.