• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Européennes : des électeurs “empêchés” de voter, la mairie de Toulouse saisit le ministère de l'Intérieur

© Eric Cabanis / AFP
© Eric Cabanis / AFP

La mairie de Toulouse constate que des électeurs ont été radiés à tort des listes et donc privés de vote. La municipalité demande des comptes au ministère de l'Intérieur. 

Par Laurent Dubois

Des élus locaux redoutaient une perturbation de la part des gilets jaunes. Le trouble vient, finalement, du ministère de l'Intérieur et d'un nouveau repertoire électoral.

Selon la mairie de Toulouse, plusieurs électeurs toulousains ont été radiés à tort des listes. La mise en place d'un dispositif, désormais géré par l'INSEE, a "injustement privé de leur droit de vote" des électeurs.

Selon nos informations, ce scénario s'est notamment vérifié sur la commune de Tournefeuille. Au moins deux procurations ont été "rejetées" au motif que les personnes concernées ne figurent plus sur les listes électorales. Face à ce refus, les deux titulaires de la procuration ont du rebrousser chemin, sans pouvoir accomplir leur devoir civique.

Visiblement le nombre de cas est suffisemment important pour avoir attirer l'attention de la maire de Toulouse. 

Des radiations abusives ne sont pas les seuls problèmes signalés. Un candidat a également soulevé souligner des difficultés avec l'approvisionnement des bulletins de vote. S'agissant de la tenue des listes électorales, la mairie de Toulouse demande au ministère de l'Intérieur de réaliser "dans les meilleurs délais...des opérations de fiabilisation".

 

Sur le même sujet

Européennes à Montpellier : la réaction du porte parole d'EELV Manu Reynaud

Les + Lus